Chronologies

Illergan : Premier Âge

En Illergan, le calendrier de référence est celui des humains. Les autres civilisations ont leurs propres référentiels de temps mais savent également utiliser celui des humains. Les dates qui suivent dans cette chronologie sont donc celles du calendrier humain.

An 1
Avant cette date arbitraire, les humains vivaient depuis des millénaires en petites tribus extrêmement primitives sur l'île tropicale de Vornac. Une tribu, menée par le grand Urac, a fini par s'imposer et régner sur les autres, elle a alors bâti la première ville de l'histoire en l'an 1 : Uracarn (renommée par la suite Urlical).
Milieu du 1er millénaire
Les tribus elfiques dispersées autour du grand lac de Lerg, le lac Vestyl, décident de s'unir face à leur environnement particulièrement hostile et pacifient ainsi les terres au sud-ouest du lac, en amont des deux fleuves Anon (ouest) et Veson (est). Ils nomment cette région le Vestylyn.
À cette époque le climat de Lerg est tropical, les harpies sont maîtresses des forêts et les Élémentaires empêchent toute civilisation d'exister dans les plaines de Lerg.
Au nord, dans le Vacyentir, le climat est doux et les tribaux se développent à grande vitesse, en particulier les gobelins qui inventent les premiers vrais navires.
Fin du premier millénaire
Des clans de nains s'organisent à la surface des montagnes du Cintorl (en Lerg) et bâtissent des cités fortifiées de manière à empêcher les nombreux arfayts présents à cette époque d'accéder aux tunnels par lesquels ils sont venu. Ces mêmes tunnels mènent à d'immenses cavernes dans les profondeurs de la montagne que les nains doivent petit à petit fuir à cause de l'apparition des wyrms dans les profondeurs.
L'ensemble de galeries et de cavernes situé sous le Cintorl est appelé le Karn-Katal par les nains, ou le "foyer perdu". Le Karn-Katal devient dès cette époque le repère d'une Azfir qui contrôle, entre autres, une armée de wyrms.
Entre l'an 1000 et l'an 1100
Les servénors, homme-lézards qui vivaient jusqu'ici sur un petit continent loin au sud de Lerg, sont chassés de chez eux et se lancent dans une expédition désespérée vers le nord sur des centaines de radeaux. Très peu arrivent jusqu'à Lerg, où les servénors s'établissent tant bien que mal autour de l'embouchure du fleuve Veson, ils nomment cette région Messyan, qui signifie "espoir".
Leur continent méridional d'origine a toujours été peuplé uniquement de reptiles, mais quand des civilisations ont commencé à apparaître il s'est révélé bien trop petit pour que toutes se développent. Des guerres sanglantes commencèrent, de nombreux génocides furent commis, et c'est finalement le peuple des nagas et des gorgones qui triompha, chassant les servénors, les lasrétors, et exterminant d'autres espèces sur ce continent appelé depuis lors Nagahan.
De 1030 à 1042
Les nains, coincés entre les arfayts et les wyrms, décident de quitter le Cintorl. Ils entament alors un long périple jusqu'aux "Monts Inaark" (plus tard nommés "la Frontalière"). Les différents chefs de clans profitent du voyage pour tenter de prendre le pas sur leurs rivaux. C'est finalement une semaine avant le terme de l'épopée que le chef Kaanor parvient à éliminer les onze autres chefs de clans lors de la "Bataille du Torl" qui oppose les nains à une horde élémentaire menée par un Titan.
De 1042 à 1100
Les nains, dorénavant dirigés par le roi Kaanor, s'installent dans les Monts Innark et construisent Dysarlysy, la forteresse antique.
An 1052
Une horde de harpies, dirigée par la matriarche Pianphy, décide d'occuper le Vestylyn, terre des elfes. La horde quitte donc les Bois de Saphir et effectue l'un des raids les plus misérables de l'Histoire. Les elfes, toujours sur leurs gardes à cause des dangereux Élémentaires, repèrent rapidement la horde et le chef de guerre elfe Nesal organise des défenses redoutables. Les harpies sont mises en déroute en une semaine et retournent dans leurs forêts. Nesal envoie alors de nombreux éclaireurs dans les Bois de Saphir pour surveiller les harpies et dessiner une carte de leur immense forêt.
De 1070 à 1090
Conseillée par Nesal et ses éclaireurs, la reine elfe Annacève décide d'envoyer une partie de son armée dans les Bois de Saphir pour en extraire les harpies et permettre aux elfes de s'implanter dans la forêt, lieu bien moins difficile à défendre des Élémentaires que le Vestylyn et donc plus propice au développement de son peuple. L'armée elfique croise en chemin la petite communauté de servénors dans le Messyan, Nesal décide d'en faire des alliés et leur donne maints conseils et outils pour les aider à contenir les Élémentaires et à se nourrir. Dans les Bois de Saphir, la Tarign commence (la grande guerre entre elfes et harpies) et ne s'achève que vingt ans plus tard en faveur des elfes d'Annacève. Une partie des elfes du Vestylyn émigre alors et les Bois de Saphir deviennent le deuxième royaume elfique, il est dirigé par Nesal qui prête allégeance à Annacève. C'est depuis cette époque que l'on distingue les elfes du lac des elfes sylvestres.
An 1103
Les humains, trop nombreux sur leur île, débarquent sur Lerg et décident de s'y installer. Voyant la puissance des elfes, ils envoient de l'or à leur reine afin de la convaincre de leurs intentions pacifiques. Celle-ci accepte leur présent et leur donne des terres arables.
De 1103 à 1260
Les humains et les servénors se développent petit à petit, en parallèle et pacifiquement. Mais tout le monde voit venir le jour où une guerre éclatera pour les terres du centre de Lerg, les plus fécondes du continent. Les elfes, de leur côté, colonisent sans réelles difficultés la totalité des forêts de Lerg, en prévision des conflits amenés par les humains et les servénors. De plus, les nouveaux elfes sylvestres trouvent la vie parmi les arbres bien plus facile que dans les plaines.
De 1120 à 1150
Le roi nain de Dysarlysy envoie une partie de son armée à Nyrgu, une immense île dans le grand est qui semble riche en minerais. Les nains n'y trouvent aucune civilisation et s'installent donc rapidement dans les montagnes et les plaines de l'île.
An 1260
Les 11 chefs de clan servénors sont assassinés le même jour à la même heure. Le lendemain, les deux plus puissants hommes de Lerg, Aenoan et Niltean, revendiquent les terres des servénors. La guerre éclate, et les elfes des plaines sont sommés de choisir un camps, ce qu'ils refusent catégoriquement.
An 1264
4 des 11 clans servénors capitulent et prêtent allégeance à Aenoan qui contrôle alors les plaines est de Lerg jusqu'au lac Vestyl. Le seigneur de guerre tente même d'attaquer les elfes des plaines, mais il ne parvient pas à percer leurs défenses. Tous les elfes non sylvestres de Lerg se massent alors autour du lac, ce qui leur vaudra leur appellation d'Elfes du Lac.
Le reste des servénors continue le combat à l'ouest.
De 1260 à 1285
L'exode des elfes sylvestres commence. Inquiets de la situation en Lerg, ils décident d'explorer le Vacyentir et, en une quarantaine d'années, ils installent des colonies indépendantes dans les trois plus grandes forêts du Vacyentir : Ciarl, Fymasy et Vesyorm. Ces colonies, à cause de la distance et des milliers de tribaux implantés un peu partout dans le Vacyentir, entretiennent très peu de relations entre elles et avec les Bois de Saphir et de Rubis.
De 1270 à 1285
Défaite définitive des servénors, ils se replient dans le Vacyentir et se heurtent à des hordes d'orques et de gobelins. Ils parviennent à s'imposer dans le Dyartantic, mais les tribaux les empêchent de s'étendre.
De 1281 à 1285
Les nains, trop nombreux à Dysarlysy, décident de conquérir les Monts Yarlysy, plus au nord. Mais les montagnes du Vacyentir sont déjà peuplées par des tribus de semi-géants et de trolls. Une guerre sans merci s'engage mais aucun camp ne parvient à s'imposer.
De 1285 à 1313
Les elfes, les nains et les servénors signent le Pacte du Vacyentir : ils s'allient pour repousser les tribaux des terres qu'ils convoitent respectivement. Ce pacte marque le début d'une campagne génocidaire durant laquelle ces trois peuples vont définitivement anéantir l'emprise des tribaux sur le Vacyentir. Les tribaux ne s'en relèveront jamais et demeurent depuis lors les rebus d'Illergan.
An 1313
C'est la paix en Illergan. Les nains ont investi toutes les montagnes du Vacyentir et de Nyrgu, les elfes occupent les forêts du Vacyentir et de Lerg, les servénors exploitent les plaines et les côtes du Vacyentir et les humains (divisés en deux royaumes) contrôlent les plaines et les côtes de Lerg.
De 1380 à 1418
Les servénors explorent les archipels d'Illergan et s'y installent. Ils débarquent même sur Nyrgu où les nains finissent par leur laisser les plaines, peu désireux de guerroyer et préférant de toute façon les montagnes.
De 1418 à 1420
Latorn, roi humain de l'est de Lerg, lance une flotte à l'assaut de Nyrgu. Il défait rapidement les servénors et les humains s'installent sur l'île. Les nains n'interviennent pas.
De 1422 à 1430
Le roi Latorn lance une invasion massive sur tous les archipels d'Illergan. Les servénors luttent, mais leur flotte est faible et ils finissent par céder face à l'armada humaine.
De 1424 à 1441
Latorn lance des attaques sur l'intégralité des côtes servénors. Une longue guerre s'installe pour le contrôle des plaines du Vacyentir, que les humains finissent par gagner.
De 1441 à 1443
Vineran, dernier chef des servénors, regroupe les meilleurs guerriers et mages de son peuple et lance une attaque surprise sur le royaume de l'est de Lerg, les armées humaines étant encore déployées dans le Vacyentir. En deux ans, il parvient à raser la majorités des villes du royaume, puis il décapite Ie roi Latorn et se déclare lui-même roi de tous les servénors d'Illergan.
An 1446
Le roi de l'ouest de Lerg, Loen, décide de mettre fin à l'usurpation de Vineran. Il écrase rapidement les servénors, trop peu nombreux, et prend le contrôle de tout le continent de Lerg. Il bâtit alors sa nouvelle capitale : Karïrl.
An 1452
Les humains du Vacyentir choisissent un nouveau roi : Vacynaar, un ancien chef de guerre. Il décide lui aussi de construire sa propre capitale : Vacylnor.
De 1453 à 1458
Vineran mène une dernière guerre pour l'indépendance de son peuple dans le Cintörl, mais il finit par perdre encore une fois.
Les servénors, définitivement vaincus par les humains, commencent alors à s'intégrer avec peine dans les villes elfes et humaines. D'autres deviennent nomades et investissent les terres désertiques du Vacyentir.


Illergan : Deuxième Âge [en chantier]

En Illergan, le calendrier de référence est celui des humains. Les autres civilisations ont leurs propres référentiels de temps mais savent également utiliser celui des humains. Les dates qui suivent dans cette chronologie sont donc celles du calendrier humain.

An 1 (suit l'an 1468 du Premier Âge) : Mariage de Enaar et Yselna
Ce nouvel Âge commence par le mariage entre Enaar, fils aîné du roi Vacynaar, et Yselna, la fille unique du roi Loen de Lerg. Cet événement officialise l'alliance entre les deux royaumes humains et marque le début d'une ère de paix en Illergan.
An 54 : Pacte d'indépendance de Vacynaar
Les colonies humaines éloignées de Vacylnor se plaignent de l’incompétence de la capitale en matière de gestion et de défense, alors qu'elles paient de lourdes taxes. Le roi Vacynaar, afin d'éviter la révolte, décide d'accorder l'indépendance économique et militaire à toutes les régions trop éloignées de la capitale. Les jeunes nobles de ces colonies sont toutefois tenus de passer au moins un an dans la capitale pour que leur statut soit reconnu par le roi. Ces régions s'organisent par la suite en cités-états avec chacune leur propre garnison et fiscalité.
De 60 à 72 : Intégration des servénors aux royaumes humains
Le statut des servénors vivant dans les cités et villages humains devient le même que celui des roturiers humains. Ils sont toutefois en moyenne bien plus pauvres et n'ont accès qu'aux métiers les moins valorisants. Une véritable scission s'opère entre ces servénors "humanisés" et les clans nomades indépendants qui parcourent les déserts du Vacyentir et le Dyartantic.
De 70 à 75 : Révolte des elfes du lac
Le roi Loen de Lerg décide de taxer les elfes du lac, qu'il considère comme étant sur son territoire. Les elfes s'y opposent mais n'ont pas de réel gouvernement pour s'organiser, car ils dépendent en théorie de Elesne, reine des Bois de Saphir et de Rubis. Celle-ci ne désirant pas entrer en conflit avec Loen, une fronde s'installe alors autour du lac Vestyl et s'étale sur cinq années. La reine Elesne décide finalement d'intervenir pour faire cesser le massacre et va personnellement rencontrer le roi de Lerg dans sa capitale afin de négocier un traité équitable. À l'issue des négociations, les elfes du lac sont intégrés au royaume de Lerg en tous points : leurs notables les plus influents sont anoblis et une loi contre la discrimination est instaurée, obligeant notamment le roi et ses descendants à toujours avoir au moins un haut-conseiller elfe à leurs côtés.
De 93 à 98 : Première Guerre Chaotique
Une Porte Tserlan à proximité de Sirlund s'ouvre sur une armée d'artarüls, de narcros, de morts-vivants et de Dragons en provenance de Kurtaral, un plan parallèle qui est alors baptisé "Monde du Chaos" par les illergannéens. C'est la première interaction avérée entre Illergan et Kurtaral. L'invasion est menée par Ydraal, roi artarül et puissant mage, aussi surnommé le "Maître des Dragons". Les forces d'Ydraal mettent la région à feu et à sang, mais la cité de Sirlund parvient à résister grâce à ses mages. Ydraal divise son armée en deux afin de continuer le siège tout en se dirigeant vers Vacylnor. Il met une année entière pour y parvenir, prenant le temps de raser toute forme de civilisation sur son passage. A Vacylnor, le roi Enaar a eu le temps de rassembler ses troupes et de solliciter l'aide des elfes et des nains. Son armée, menée par les meilleurs mages de ces trois peuples, dont le célèbre Tignar, repousse les forces d'Ydraal et les fait reculer vers le nord. Pendant ce temps, une armée d'elfes avec à leur tête la reine Vaelna de Sarlam va secourir Sirlund et parvient à briser le siège qui dure alors depuis deux ans. Ydraal décide quelques semaines plus tard de retourner à la Porte Tserlan pour y rassembler son armée. Il y parvient malgré les efforts des illergannéens et s'installe dans les plaines de Sirlund en attendant de retrouver l'avantage. La guerre perdure pendant trois ans de plus sans qu'aucun camp ne brise l'autre. Le roi artarül s'avoue alors vaincu et retourne sur Kurtaral, en refermant la Porte Tserlan derrière son armée. Le bilan macabre en Illergan s'élève à plusieurs dizaines de milliers de morts, en majorité des civils humains du nord du Vacyentir.
An 99 : Apparition des fiefs draconiques
La plupart des Dragons accompagnant l'armée d'Ydraal ne sont pas rentrés en Kurtaral, bien que nul ne sache pour quelle raison exactement. Ils explorent rapidement toutes les terres connues et s'accaparent des territoires dans les régions les moins civilisées de Lerg et du Vacyentir. Ces territoires, rarement défendus par les royaumes humains, nains et elfiques auxquels ils sont rattachés, deviennent de véritables fiefs draconiques. Ils attirent les Élémentaires, manifestement soumis aux Dragons, et les rares espèces intelligentes qui survivent à l'invasion sont réduites en esclavage. Les régions qui comptent le plus de fiefs draconiques sont les Bois de Saphir et de Rubis, le Dyartantic et les Monts Yarlysy. Dans ces derniers, beaucoup de Dragons de moindre puissance adoptent un mode de vie nomade de super-prédateur et ne cherchent pas à dominer de territoire.
De 100 à 130 : Construction d'Orica
Vacylnor dresse le bilan de la Guerre Chaotique : malgré la victoire, tout le nord du Vacyentir est à reconstruire, les Dragons menacent tous les peuples d'Illergan et les armées chaotiques pourraient revenir à tout moment. Suivant les conseils du mage Tignar, héro de guerre, le roi Enaar demande l'aide de tous les royaumes du Vacyentir pour bâtir le nouveau cœur des défenses illergannéenes : la cité d'Orica. Construite au centre du continent, dans les Monts Yarlysy, le rôle de la cité fortifiée est de former rapidement et en grand nombre des mages de guerre capables de faire face à la menace chaotique. Tignar est nommé Archimage de la cité d'Orica et organise dès l'an 110 des campagnes contre les Dragons dans les Monts Yarlysy. L'objectif est de soumettre les plus faibles par la magie et de tuer les autres. Il connaît un certain succès en terme d'extermination, mais les sorts de domptage des Dragons ne sont pas encore au point. En 130, tous les rois et reines du Vacyentir se réunissent à Orica et signent un pacte d'alliance contre l'envahisseur chaotique.
An 142 : Découverte des Portes Tserlan
La prêtresse tohiste Saïlna parvient à percer le secret de la Porte Tserlan de Sirlund, celle qui a permis l'invasion chaotique. Elle comprend qu'il ne s'agit pas d'une prouesse magique des artarüls mais d'une composante de la nature, essentielle à l'équilibre des mondes. Elle prédit alors l'existence d'une multitude d'autres Portes, dont une partie seulement mène vers Kurtaral. À partir de cette année, la recherche des Portes Tserlan devient en enjeu majeur pour tous les royaumes d'Illergan, même en Lerg et sur les îles laissées intactes par la guerre. Le culte Toh Argan se lance également dans cette quête afin de garder un certain contrôle sur ces phénomènes élémentaires qu'il vénère autant qu'il craint. Les recherches sont toutefois encore très peu avancées quand la deuxième Guerre Chaotique commence. La découverte de la prêtresse Saïlna plonge le haut-clergé tohiste dans une profonde réflexion sur la structure de l'univers et des forces élémentaires : la présence d'autres mondes est déjà supposée, mais elle est maintenant avérée et il semble même possible d'explorer ces mondes.
De 568 à 578 : Deuxième Guerre Chaotique
La Porte de Sirlund s'ouvre à nouveau sur une horde de Dragons qui s'élève rapidement hors de portée des mages humains et elfes. Ils se dispersent dans les cieux sans causer de réels dégâts et la Porte Tserlan se referme rapidement. Pendant un mois, ils font des raids éclairs sur des villes (apparemment choisies au hasard) et y causent des dégâts limités. Ils reviennent finalement à Sirlund et forcent le passage pour rentrer en Kurtaral. La moitié d'entre eux se fait décimer par les forces d'Illergan mais le reste parvient à destination. Le lendemain, cinq nouvelles Portes Tserlan s'ouvrent simultanément : la Porte d'Urlical, la Porte de Rubis (en Lerg), la Porte de l'Est (dans le Tyrkas-Avyn), la Porte du Désert (au nord de Taërson) et la Porte d'Orica. Cette dernière est ouverte dans le seul but de détruire la nouvelle cité des mages, mais Tignar et son armée tiennent bon et contiennent la menace dans l'enceinte de la citadelle. Partout ailleurs, les forces chaotiques, bien plus nombreuses que cinquante ans auparavant, écrasent toute résistance et envahissent en une dizaine d'années tout l'est du Vacyentir (à part Sirlund), la plus grande partie de Lerg et prennent même le contrôle des mers entre Urlical et Vag Gan. Nyrgu et les deux archipels de l'est sont toutefois épargnés. La terreur inspirée par Sanoïra, la nouvelle reine artarüle, pousse une grande partie des civils (de tous les peuples) à fuir les territoires conquis et à migrer massivement vers l'ouest. Le peuple le plus touché par la guerre est celui des elfes qui perd pendant cette guerre ses deux plus grands royaumes : celui de Sardav et celui de Nesvinda. Au bout de dix ans de guerre totale, les forces du chaos semblent s’essouffler et la reine Sanoïra propose une trêve aux chefs illergannéens. Ceux-ci n'ont d'autre choix que d'accepter, contre l'avis de Tignar ainsi que des reines elfes qui n'ont à présent plus grand chose à perdre.
An 580 : Exode vers Démicéria
Après la deuxième Guerre Chaotique, deux grands courants de pensée s’installent en Illergan : les Résistants veulent organiser la contre-attaque jusqu'à prendre le contrôle des Portes Tserlan, tandis que les Migrants veulent quitter les terres connues et l'horreur de la guerre pour s'installer sur un territoire vierge. Ce second courant est motivé par la découverte de Démicia "Plume d'Argent", une druide exploratrice à dos d'aigle géant qui a parcouru l'océan de l'ouest pendant la guerre, en prévision d'une défaite des illergannéens. Elle a ainsi découvert en 570 un nouveau continent sauvage qu'elle a baptisé Démicéria. Dix ans après cet exploit, un grand conseil est tenu par tous les puissants d'Illergan - qu'ils soient Résistants ou Migrants - pour prendre une décision commune dont dépendra des dizaines de milliers de vies. Il est finalement admis que la surpopulation de l'ouest ainsi que l'épuisement de ses ressources n'aiderait en rien la Résistance. Une immense flotte est alors construite en un temps record dans les ports d'Arlicor et plusieurs cités portuaires de Lerg. Cinquante-mille humains, elfes, nains et servénors embarquent au printemps 580 pour Démicéria, guidés par la druide Démicia. Seuls six-mille d'entre eux arriveront à bon port, six mois plus tard, découvrant à l'occasion l'existence d'une Frontière Élémentaire gardée par quantité de Titans Lorgas.
De 616 à 624 : Exode planaire des anvas
En 616, un bataillon d'anvas - espèce jusque là inconnue - force une sortie depuis la Porte de l'Est et vole à tire-d'aile jusqu'à Sirlund en essuyant de lourdes pertes de la part des Dragons de Sanoïra - dorénavant surnommée "le Fléau de l'Est". Ils profitent de la trêve pour être reçus par le roi Vanorl de Vacylnor et demandent l'asile pour leur peuple tout entier. Ils proposent de rejoindre la guerre du côté d'Illergan - en y apportant notamment leur connaissance de Kurtaral - en échange d'une intégration aux royaumes de ce monde. Vanorl et ses alliés soupçonnent une ruse et demandent aux anvas de prouver leur bonne foi et leur compétence par un acte militaire significatif. Un an plus tard, le Styral Anurfeynat - bras droit de la reine Sanoïra - est pris en embuscade et assassiné en Kurtaral. Cent guerriers anvas forcent la Porte du Désert quelques jours plus tard avec la tête du Dragon et l'apportent à Orica comme présent. Vanorl reconnaît ce fait d'arme et scelle l'alliance avec les anvas en commandant à Orica de rouvrir sa Porte Tserlan pour permettre le premier exode planaire de l'Histoire. Pendant huit ans, la Porte d'Orica est maintenue et gardée par une force considérable afin d'accueillir près de vingt-mille réfugiés de Kurtaral, ensuite répartis dans les territoires de Vacylnor. Pour cause, d'après leurs dires, les anvas sont victimes d'un génocide à l'échelle de Kurtaral depuis la fin de la première Guerre Chaotique, en raison de leur refus de se soumettre à l'autorité des artarüls.
De 630 à 660 : Dragons d'Orica
Orica se voit confier une nouvelle mission par l'alliance d'Illergan : envoûter une horde de Dragons capable de se mesurer à celle de Kurtaral. Les recherches des années précédentes ainsi que les informations apportées par les anvas permettent la réalisation de ce projet titanesque. En trente ans, six-mille Dragons sont forcés à rejoindre les rangs d'Illergan. Ce sont pour la plupart des Crurodruns, Dicravs et Pachyrals, peu puissants face aux Styrals, Vectisares et Armases de Sanoïra, et leur enchantement nécessite un mage à proximité pour ne pas se rompre pendant les combats. L'alliance d'Illergan voit ainsi son armée renforcée par des contingents de mages et d'archers à dos de Dragons.
De 701 à 740 : Troisième Guerre Chaotique
An 745 : Avènement de l'Empire Céleste
An 952 : Réunion du premier Conseil de la Reconquête
An 1256 : Défaite d'Orica



Les peuples puissants des hommes et des elfes se sont forgés de solides alliances, les nains restent dans leurs montagnes, principalement occupés à chasser les arfayts et à exploiter leurs mines.
_Indépendance des royaumes du Vacyentir OK
_Statut des servénors, Dyartantyc OK
_Intégration des Elfes du Lac dans le royaume de Lerg OK
_1ère attaque du Chaos OK
_Arrivée des dragons OK
_Création d'Orica OK
_Les Portes Tserlan OK
_2ème attaque du Chaos OK
_Exode vers Démicéria OK
_Arrivée des anvas OK
_Enchantement des Dragons OK
_3ème attaque du chaos, victoire d'Illergan
_Empire céleste, Sirlund détruite.
_Reconquête, Urlical, les servénors
_Intégration des artarüls

Illergan : Troisième Âge [Chantier]

_Les Enfers ouvrent leurs portes Tserlan et commencent l'invasion du plan Sylvain.
_Arrivée des démons en Illergan, ils se fondent dans la population devenue peu méfiante et se font aider par les démonistes, qui les vénéraient avant même leur venue.
_A cause des démons, une guerre commence dans le Dyartantic entre les reptiles (servénors et nagas) et les suppôts d'Orica (semi-géants et dragons).
_Un ordre secondaire secret naît au sein des Enfers : L'ordre de l'œil indigo.
_L'Empire lance une attaque massive contre Lerg, mais celui-ci ne le laisse ni franchir la Frontalière, ni passer le détroit de la mer de Lerg. Néanmoins, le conflit s'éternise.
_Norgcal commence les raids contre la côte nord-est du Vacyentir, l'Empire est pris entre deux feux.
_Les Alphas lancent une ultime offensive contre le plan Sylvain afin de s'y installer définitivement. L'œil indigo en profite pour se dévoiler, il commence par l'extermination lente et méthodique de tous les agents des Alphas en Illergan.
_Lerg annihile les forces impériales lors de la "Bataille des Titans" durant laquelle le mage royal parvient à lancer une dizaine de titans Lorgas contre la flotte des envahisseurs.
_Norgcal défait les défenseurs du Tyrkas-Avyn et commence à se fortifier, ainsi qu'à parlementer avec les hauts-elfes. L'Empire est plus faible que jamais.
_Les reptiles, dirigés par la reine XXXXXXX, gagnent enfin la guerre et repoussent les forces d'Orica jusque dans les montagnes. Ils continuent leur mouvement, acculant toujours plus loin leurs ennemis.
_L'ordre rebelle démoniaque entame son ultime offensive et lance une attaque massive sur Urlical d'où les Alphas restent en contact avec Illergan. Urlical est à moitié détruite.
_Un groupe d'assassins illergannéens est envoyé dans l'antre de l'œil indigo, c'est l'ultime recours des Alphas pour contrer la menace. Les assassins parviennent à tuer le chef du complot (un Urkanor), mais ils trahissent alors les Alphas en focalisant le pouvoir incommensurable du Démon majeur sur une porte Tserlan. Ils parviennent alors à fermer toutes les Portes des Enfers, ce qui a pour effet d'en protéger Illergan. Du même coup, l'armée des Enfers se retrouve coincée sur le Plan Sylain. Elle s'y installe donc sous le commandement du Diable (seul Alpha non bloqué sur le plan Infernal) qui décide de cesser les hostilités contre les elfes autochtones.