Chronologies

Illergan : Premier Âge

En Illergan, le calendrier de référence est celui des humains. Les autres civilisations ont leurs propres référentiels de temps mais savent également utiliser celui des humains. Les dates qui suivent dans cette chronologie sont donc celles du calendrier humain.

An 1 : Fondation d'Urlical et culte du Dieu Ailé
Avant cette date arbitraire, les humains vivaient depuis des millénaires en petites tribus nomades sur l'île tropicale de Vornac. La tribu du grand Urac finit par s'imposer et régner sur les autres, elle bâtit alors la première ville de l'histoire pour asseoir son pouvoir : Uracarn (renommée par la suite Urlical). Les membres de la tribu d'Urac forment la première noblesse de l'Histoire et imposent le culte du Dieu Ailé à la place des croyances archaïques.
Premier millénaire : Agriculture humaine
Le régime alimentaire des humains a toujours été composé de gibier, de fruits et de céréales qu'ils pouvaient chasser ou cueillir dans leur environnement proche. A partir de la fondation d'Urlical, les tribus humaines (fédérées par Urac) commencent à organiser des plantations et des élevages autour de la ville afin de mieux contrôler leurs ressources alimentaires. Ces innovations transforment profondément la société humaine (qualifiée dès lors de civilisation) qui a dorénavant besoin de posséder un territoire fertile, de le défendre et même de l'étendre afin de l'adapter à l'accroissement rapide de sa population.
Début du deuxième millénaire : Implantation des elfes dans le Vestylyn
Les tribus elfiques dispersées autour du grand lac de Lerg, le lac Vestyl, décident de s'unir face à leur environnement particulièrement hostile et pacifient ainsi les terres au sud-ouest du lac, en amont des deux fleuves Anon (ouest) et Veson (est). Ils nomment cette région le Vestylyn. Ces tribus ont un mode de vie nomade et vivent de chasse, de pêche et de cueillette. La plupart des elfes vénèrent la Déesse Démyana et les prêtres de ce culte forment le principal lien entre les tribus.
À cette époque le climat de Lerg est tropical, les harpies sont maîtresses des forêts et les Élémentaires empêchent toute civilisation d'exister dans les plaines de Lerg.
Au nord, dans le Vacyentir, le climat est doux et les tribaux se développent à grande vitesse, en particulier les gobelins qui inventent les premiers navires.
Fin du deuxième millénaire : Établissement des nains dans le Cintorl
Des clans de nains s'organisent à la surface des montagnes du Cintorl (en Lerg) et bâtissent des cités fortifiées de manière à empêcher les nombreux arfayts présents à cette époque d'accéder aux tunnels par lesquels ils sont venus. Ces mêmes tunnels mènent à d'immenses cavernes dans les profondeurs de la montagne que les nains doivent petit à petit fuir à cause de l'apparition des guivres dans les profondeurs.
L'ensemble de galeries et de cavernes situé sous le Cintorl est appelé le Karn-Katal par les nains, ou le "foyer perdu". Le Karn-Katal devient dès cette époque le repère d'une Azfir qui contrôle, entre autres, une armée de guivres. C'est durant cette période sanglante que la principale religion des nains, le culte des Ancêtres, fait son apparition.
Les nains se nourrissent de végétaux et d'animaux très riches en minéraux, c'est pourquoi ils vivaient à l'origine dans des galeries naturelles montagneuses. A la suite de son exode vers la surface de la montagne, ce peuple développe une forme d'agriculture souterraine et conçoit dans ce but des cités semi-enfouies. Grâce à son environnement, il s'agit du premier peuple à maîtriser la création d'outils en métal.
Entre l'an 2000 et l'an 2100 : Débarquement des servénors en Lerg
Le continent d'origine des servénors a toujours été principalement peuplé de reptiles, et quand des civilisations ont commencé à apparaître, il s'est révélé bien trop petit pour que toutes se développent. Des guerres sanglantes commencèrent, de nombreux génocides furent commis, et c'est finalement le peuple des nagas et des gorgones qui triompha, chassant les servénors et exterminant d'autres espèces sur ce continent appelé depuis lors Nagahan.
Les servénors se lancent alors dans une expédition désespérée vers le nord sur des milliers de radeaux. Très peu arrivent jusqu'à Lerg où les servénors s'établissent tant bien que mal autour de l'embouchure du fleuve Veson, ils nomment cette région Messyan, qui signifie "espoir". Le principal danger de cette région est la présence massive d'Élémentaires, ce qui pose beaucoup de problème aux migrants dans les premières années. Toutefois, avec le temps, les servénors apprennent à cohabiter avec ces créatures étranges et finissent même par leur vouer un culte, créant la religion Toh-Argan.
De 2030 à 2042 : Exode des nains vers la Frontalière
Les nains, coincés entre les Élémentaires et les guivres, décident de quitter le Cintorl. Ils entament alors un long périple jusqu'aux "Monts Inaark" (plus tard nommés "la Frontalière"). Les différents chefs de clans profitent du voyage pour tenter de prendre le pas sur leurs rivaux. C'est finalement une semaine avant le terme de l'épopée que le chef Kaanor parvient à éliminer les onze autres chefs de clans lors de la "Bataille du Torl" qui oppose les nains à une horde Élémentaire menée par un Titan.
De 2042 à 2100 : Fondation de Dysarlysy
Les nains, dorénavant dirigés par le roi Kaanor, s'installent dans les Monts Innark et construisent Dysarlysy, la forteresse antique.
An 2252 : Défaite des harpies
Une horde de harpies, dirigée par la matriarche Pianphy, décide d'occuper le Vestylyn, terre des elfes. La horde quitte donc les Bois de Saphir et effectue l'un des raids les plus misérables de l'Histoire. Les elfes, toujours sur leurs gardes à cause des dangereux Élémentaires, repèrent rapidement la horde et le chef de guerre elfique Nesal organise des défenses redoutables. Les harpies sont mises en déroute en quelques semaine et retournent dans leurs forêts. Nesal envoie alors de nombreux éclaireurs dans les Bois de Saphir pour surveiller les harpies et dessiner une carte de leur immense domaine.
De 2270 à 2290 : Conquête des Bois de Saphir
Bien qu'omnivores, les elfes ont une alimentation très différente de celle des humains et des servénors. Ils ne peuvent consommer ni céréales, ni tubercules et digèrent en revanche très bien le bois vert et les feuilles. Les plaines du Vestylyn sont donc peu propices à leur agriculture et les elfes comptent jusqu'alors surtout sur l'élevage pour se nourrir. Avec l'accroissement de leur population, les elfes commencent à considérer la forêt comme un territoire plus propice à leur survie, malgré sa très grande densité en créatures hostiles.
Ainsi, conseillée par Nesal et ses éclaireurs, la reine elfe Annacève décide d'envoyer une partie de son armée dans les Bois de Saphir pour y écraser les harpies et permettre aux elfes de commencer à s'installer dans la forêt. L'armée elfique croise en chemin la petite communauté de servénors dans le Messyan, Nesal décide d'en faire des alliés et leur donne maints conseils et outils pour les aider à se défendre et à se nourrir. Dans les Bois de Saphir, la Tarign commence (la grande guerre entre elfes et harpies) et ne s'achève que vingt ans plus tard en faveur des elfes d'Annacève. Une partie des elfes du Vestylyn émigre alors et les Bois de Saphir deviennent le deuxième royaume elfique, il est dirigé par Nesal qui prête allégeance à Annacève. La vie des colons est très difficile au début, mais l'abondance de nourriture et l'aide matérielle d'Annacève leur permet de s'imposer et de s'adapter à leur nouvel environnement.
A partir de cette époque, une distinction se crée entre les elfes du lac et les elfes sylvestres. Les Bois de Rubis, plus au nord, seront conquis petit à petit durant le siècle qui suit.
An 2503 : Débarquement des humains sur Lerg
Les humains, trop nombreux sur leur île, débarquent sur Lerg et décident de s'y installer. Voyant la puissance des elfes, ils envoient de l'or et des bijoux à leur reine afin de la convaincre de leurs intentions pacifiques. Celle-ci accepte leurs présents et leur donne des terres arables, inoccupées depuis la migration d'une partie de son peuple vers les Bois de Saphir.
De 2503 à 2860 : Développement des civilisations de Lerg
Les humains et les servénors se développent petit à petit, en parallèle et pacifiquement. Mais tout le monde voit venir le jour où une guerre éclatera pour les terres du centre de Lerg, les plus fertiles du continent. Les elfes du lac ne sont pas directement concernés par cette concurrence principalement agricole, ils en profitent par contre largement en commerçant activement avec les deux peuples ainsi qu'avec leurs confrères sylvestres. Ces siècles d'ouverture commerciale et culturelle font apparaître une nouvelle religion elfique autour du lac Vestyl, le culte Vikasar, qui vénère l'échange et le mouvement à la place de la nature. Les elfes sylvestres, de leur côté, colonisent lentement mais sûrement la totalité des forêts de Lerg et restent fidèles à leurs croyances traditionnelles.
De 2720 à 1950 : Colonisation de Nyrgu
Le roi nain de Dysarlysy envoie des explorateurs à Nyrgu, une immense île dans le grand Est qui semble riche en créatures souterraines (comestibles) et en minerais. Les nains n'y trouvent aucune civilisation et s'installent donc rapidement dans les montagnes et les plaines de l'île.
An 2960 : Massacre des onze
Les onze chefs de clans servénors sont assassinés le même jour. Le lendemain, les deux plus puissants humains de Lerg, Aenoan à l'Est et Niltean à l'Ouest, revendiquent les terres des servénors. La guerre éclate et les elfes du lac sont priés de choisir un camp, ce qu'ils refusent catégoriquement car ils refusent de cesser le commerce avec l'un des deux peuples.
An 2964 : Victoire des humains de l'Est
Quatre des onze clans servénors capitulent et prêtent allégeance à l'humain Aenoan qui contrôle alors les plaines Est de Lerg jusqu'au lac Vestyl. Cette victoire est principalement due à la supériorité numérique des humains car leur niveau technologique est équivalent à celui de leurs ennemis reptiliens. Le seigneur de guerre Aenoan tente même d'attaquer les elfes du lac, mais il ne parvient pas à percer leurs défenses. Tous les elfes non sylvestres de Lerg se massent alors autour du lac pour se protéger en cas de nouvelle agression, mais les elfes refusent toujours de prendre parti.
Le reste des servénors continue le combat à l'Ouest contre le chef Niltean.
De 2960 à 3220 : Colonisation des forêts du Vacyentir
L'exode des elfes sylvestres commence. Inquiets de la situation en Lerg, ils décident d'explorer l'immense continent du Nord - le Vacyentir - et installent des colonies indépendantes dans les trois plus grandes forêts du Vacyentir : Ciarl, Fymasy et le Vesyorm. Ces colonies, à cause de la distance et des milliers de tribaux vivant un peu partout dans le Vacyentir, entretiennent très peu de relations entre elles et avec les Bois de Saphir et de Rubis.
De 2970 à 3020 : Exode des servénors vers le Vacyentir
Défaite définitive des servénors en 2970, ils se replient vers le Vacyentir et se heurtent à des hordes d'orques et de gobelins. Ils parviennent à s'imposer dans le marais du Dyartantic, mais les tribaux les empêchent de s'étendre dans les plaines.
De 3250 à 3466 : Guerre des Monts Yarlysy
Les nains, trop nombreux dans les montagnes de la Frontalière, décident de conquérir les vastes Monts Yarlysy, plus au Nord. Mais les montagnes du Vacyentir sont déjà peuplées par des tribus de semi-géants et de trolls. Une guerre sans merci s'engage mais aucun camp ne parvient à s'imposer. Les nains s'installent néanmoins dans les montagnes et fondent en particulier la cité de Dymrak.
De 3466 à 3618 : Pacte du Vacyentir et Grande Guerre Tribale
Les chefs elfiques, nains et servénors signent le Pacte du Vacyentir : ils s'allient pour repousser les tribaux des terres qu'ils convoitent respectivement. Ce pacte marque le début d'une campagne génocidaire durant laquelle ces trois peuples vont définitivement anéantir l'emprise des tribaux sur le Vacyentir. Les tribaux ne sont pas exterminés, loin de là, mais ils sont écartés des terres, forêts et cavités riches en ressources et devront dorénavant se contenter des zones les moins hospitalières d'Illergan. Les tribaux vouent depuis une haine ancestrale pour toutes les civilisations sédentaires d'Illergan et une grande partie d'entre eux se convertissent au culte du Grand Gnome, un Dieu qui leur promet justice et vengeance.
An 3618 : Paix en Illergan
C'est la paix en Illergan. Les nains ont investi toutes les montagnes du Vacyentir et de Nyrgu, les elfes occupent les forêts du Vacyentir et de Lerg, les servénors exploitent les plaines et les côtes du Vacyentir et les humains contrôlent les plaines et les côtes de Lerg.
Entre 3620 et 3900 : Expansion des Vikasars
Le clergé des elfes du lac décide de répandre la bonne parole Vikasar chez les elfes sylvestres, c'est à dire dans le Vacyentir et dans les Bois de Saphir et de Rubis. Cette religion finit par plaire au plus grand nombre (même à certains servénors) et, au bout de trois siècles de prêche ininterrompue, la plupart des royaumes elfiques sont convertis au nouveau culte.
De 3701 à 3830 : Colonisation servénore des archipels
Les servénors explorent trois les archipels d'Illergan - Vag Larm, Vag Gan et Vag Solf - et s'y installent. Ils débarquent même sur Nyrgu où les nains finissent par leur laisser les plaines, peu désireux de guerroyer et préférant de toute façon les ressources des montagnes.
De 3826 à 3862 : Indépendance des cités naines
Les multiples cités naines d'Illergan - Dymrak à leur tête - se révoltent contre l'autorité du roi Mykanar de Dysarlysy. Le conflit est surtout politique et commercial, il n'implique presque pas de combats entre l'armée royale et les diverses garnisons. En 3862, le jeune roi Milkorn est couronné à Dysarlysy et décide aussitôt d'accorder l'indépendance aux cités naines pour éviter une guerre globale. Ces cités décident pour la plupart de se passer de roi et d'instaurer une forme de république.
An 3930 : Émergence des elfes Sorlams
Démyana, Déesse de la nature autrefois vénérée par tous les elfes, apparaît à quelques uns de ses rares fidèles au beau milieu de la forêt de Ciarl, au Nord du Vacyentir. Cet événement bouleverse l'antique culte qui change alors de nom et d'organisation pour devenir le culte de la Déesse Noire. Ses fidèles, désormais nommés Sorlams, fondent leur nouvelle capitale Sarlim et prennent le contrôle du Royaume elfique de Ciarl tout en coupant leurs liens avec tous les autres peuples (elfiques ou non) d'Illergan.
De 3955 à 3960 : Conquête humaine de Nyrgu
Latorn, roi humain de l'Est de Lerg, lance une flotte à l'assaut de Nyrgu. Il défait rapidement les servénors et les humains s'installent sur l'île à leur place. Les nains n'interviennent pas mais entreprennent de grands travaux de fortification de leurs villes.
De 3971 à 3989 : Conquête humaine des archipels
Le roi Latorn lance une invasion massive sur tous les archipels d'Illergan. Les servénors luttent, mais leur flotte est faible et leurs troupes trop peu nombreuses, ils finissent donc par céder face à l'armada humaine.
De 4015 à 4092: Deuxième guerre entre humains et servénors
Latorn lance des attaques sur l'intégralité des côtes servénors. Une longue guerre s'installe pour le contrôle des plaines du Vacyentir, que les humains finissent par gagner.
De 4093 à 4095: Attaque de Vineran, Fléau de Lerg
Vineran, dernier chef des servénors, regroupe les meilleurs guerriers et mages de son peuple et lance une attaque surprise sur le Royaume de l'Est de Lerg, les armées humaines étant encore déployées dans le Vacyentir. En deux ans, il parvient à raser la majorités des villes du Royaume, puis il décapite Ie Roi Latorn et se déclare lui-même Roi de tous les servénors d'Illergan.
De 4097 à 4124 : Guerre de Loen et fondation de Karïrl
Le roi de l'Ouest de Lerg, Loen, décide de mettre fin à l'usurpation de Vineran. Il écrase rapidement les servénors, trop peu nombreux, et prend le contrôle de tout le continent de Lerg. Il bâtit alors sa nouvelle capitale sur l'île de la Mer de Lerg : Karïrl.
De 4132 à 4141 : Ultime défaite de Vineran
Vineran mène une dernière guerre pour l'indépendance de son peuple dans le Cintörl, mais il finit par perdre encore une fois.
Les servénors, définitivement vaincus par les humains, commencent alors à s'intégrer avec peine dans les villes elfiques et humaines, en adoptant notamment leur culture et leurs religions. D'autres deviennent nomades et investissent les terres désertiques ou marécageuses du Vacyentir, ceux-là restent fidèles au culte Toh-Argan.
An 4171 : Fondation de Vacylnor
Les humains du Vacyentir, jusque là organisés en colonies sous l'autorité de Lerg, créent un nouveau Royaume et prennent comme Roi Vacynaar, un ancien chef de guerre. Il décide lui aussi de construire sa propre capitale : Vacylnor.


Illergan : Deuxième Âge

En Illergan, le calendrier de référence est celui des humains. Les autres civilisations ont leurs propres référentiels de temps mais savent également utiliser celui des humains. Les dates qui suivent dans cette chronologie sont donc celles du calendrier humain.

An 1 (suit l'an 4171 du Premier Âge) : Mariage de Enaar et Yselna
Ce nouvel Âge commence par le mariage entre Enaar, fils aîné du roi Vacynaar, et Yselna, la fille unique du roi Loen de Lerg. Cet événement officialise l'alliance entre les deux royaumes humains et marque le début d'une ère de paix en Illergan.
De l'An 1 à la fin du deuxième siècle : Apparition de la Main de la Vérité
Un changement culturel et religieux s'opère dans le Royaume de Vacylnor, les humains délaissent peu à peu le culte du Dieu Ailé et se convertissent à la Main de la Vérité, une nouvelle religion moins guerrière mais plus stricte que l'ancienne. En moins de 200 ans, la Main de la Vérité devient la religion humaine majoritaire dans le Vacyentir. Les humains de Lerg, de Nyrgu et des trois archipels restent fidèles au Dieu Ailé pour la plupart.
An 54 : Pacte d'indépendance de Vacynaar
Les colonies humaines éloignées de Vacylnor se plaignent de l’incompétence de la capitale en matière de gestion et de défense, alors qu'elles paient de lourdes taxes. Le roi Vacynaar, afin d'éviter la révolte, décide d'accorder l'indépendance économique et militaire à toutes les régions trop éloignées de la capitale. Les jeunes nobles de ces colonies sont toutefois tenus de passer au moins un an dans la capitale pour que leur statut soit reconnu par le Roi. Ces régions s'organisent par la suite en cités-états avec chacune leur propre garnison et fiscalité.
De 60 à 72 : Intégration des servénors aux royaumes humains
Le statut des servénors vivant dans les cités et villages humains devient le même que celui des roturiers humains. Ils sont toutefois en moyenne bien plus pauvres et n'ont accès qu'aux métiers les moins valorisants. Une véritable scission s'opère entre ces servénors "humanisés" et les clans nomades indépendants qui parcourent les déserts du Vacyentir et le Dyartantic.
De 70 à 75 : Révolte des elfes du lac
Le roi Loen de Lerg décide de taxer les elfes du lac qui vivent d'après lui sur son territoire. Les elfes s'y opposent mais n'ont pas de réel gouvernement pour s'organiser, car ils dépendent en théorie de Elesne, reine des Bois de Saphir et de Rubis. Celle-ci ne désirant pas entrer en conflit avec Loen, une fronde s'installe alors autour du lac Vestyl et s'étale sur cinq années. La reine Elesne décide finalement d'intervenir pour faire cesser le massacre et va personnellement rencontrer le roi de Lerg dans sa capitale afin de négocier un traité équitable. À l'issue des négociations, les elfes du lac sont intégrés au royaume de Lerg en tous points : leurs notables les plus influents sont anoblis et une loi contre la discrimination est instaurée, obligeant notamment le roi et ses descendants à toujours avoir au moins un haut-conseiller elfique à leurs côtés.
De 93 à 98 : Première Guerre Chaotique
Une Porte Tserlan à proximité de Sirlund s'ouvre sur une armée d'artarüls, de narcros, de morts-vivants et de Dragons en provenance de Kurtaral, un plan parallèle qui est alors baptisé "Monde du Chaos" par les illergannéens. C'est la première interaction avérée entre Illergan et Kurtaral. L'invasion est menée par Ydraal, roi artarül et puissant mage, aussi surnommé le "Maître des Dragons". Les forces d'Ydraal mettent la région à feu et à sang, mais la cité de Sirlund parvient à résister grâce à ses mages. Ydraal divise son armée en deux afin de continuer le siège tout en se dirigeant vers Vacylnor. Il met une année entière pour y parvenir, prenant le temps de raser toute forme de civilisation sur son passage. A Vacylnor, le roi Enaar a eu le temps de rassembler ses troupes et de solliciter l'aide des elfes et des nains. Son armée, menée par les meilleurs mages de ces trois peuples, dont le célèbre Tignar, repousse les forces d'Ydraal et les fait reculer vers le nord. Pendant ce temps, une armée d'elfes avec à leur tête la reine Vaelna de Sardav va secourir Sirlund et parvient à briser le siège qui dure alors depuis deux ans. Ydraal décide quelques semaines plus tard de retourner à la Porte Tserlan pour y rassembler son armée. Il y parvient malgré les efforts des illergannéens et s'installe dans les plaines de Sirlund en attendant de retrouver l'avantage. La guerre perdure pendant trois ans de plus sans qu'aucun camp ne brise l'autre. Le roi artarül s'avoue alors vaincu et retourne sur Kurtaral, en refermant la Porte Tserlan derrière son armée. Le bilan macabre en Illergan s'élève à plusieurs dizaines de milliers de morts, en majorité des civils humains du nord du Vacyentir.
An 99 : Apparition des fiefs draconiques
La plupart des Dragons accompagnant l'armée d'Ydraal ne sont pas rentrés en Kurtaral, bien que nul ne sache pour quelle raison exactement. Ils explorent rapidement toutes les terres connues et les plus puissants d'entre eux (les Armases et les Dicravs) s'accaparent des territoires dans les régions les moins civilisées de Lerg et du Vacyentir. Ces territoires, rarement défendus par les royaumes humains, nains et elfiques auxquels ils sont rattachés, deviennent de véritables fiefs draconiques. Ils attirent les Élémentaires, manifestement soumis aux Dragons, et les rares espèces intelligentes qui survivent à l'invasion sont réduites en esclavage. Les régions qui comptent le plus de fiefs draconiques sont les Bois de Saphir et de Rubis, le Dyartantic et les Monts Yarlysy. Dans ces derniers, beaucoup de Dragons de moindre puissance (les Crurodruns et les Pachyrals) adoptent un mode de vie nomade de super-prédateur et ne cherchent pas à dominer de territoire.
De 100 à 130 : Construction d'Orica
Vacylnor dresse le bilan de la Guerre Chaotique : malgré la victoire, tout le nord du Vacyentir est à reconstruire, les Dragons menacent tous les peuples d'Illergan et les armées chaotiques pourraient revenir à tout moment. Suivant les conseils du mage Tignar, héro de guerre, le roi Enaar demande l'aide de tous les royaumes du Vacyentir pour bâtir le nouveau cœur des défenses illergannéenes : la cité d'Orica. Construite au centre du continent, dans les Monts Yarlysy, le rôle de la cité fortifiée est de former rapidement et en grand nombre des mages de guerre capables de faire face à la menace chaotique. Tignar est nommé Archimage de la cité d'Orica et organise dès l'an 110 des campagnes contre les Dragons dans les Monts Yarlysy. L'objectif est de soumettre les plus faibles par la magie et de tuer les autres. Il connaît un certain succès en terme d'extermination, mais les sorts de domptage des Dragons ne sont pas encore au point. En 130, tous les rois et reines du Vacyentir se réunissent à Orica et signent un pacte d'alliance contre l'envahisseur chaotique.
An 142 : Découverte des Portes Tserlan
La prêtresse tohiste Saïlna parvient à percer le secret de la Porte Tserlan de Sirlund, celle qui a permis l'invasion chaotique. Elle comprend qu'il ne s'agit pas d'une prouesse magique des artarüls mais d'une composante de la nature, essentielle à l'équilibre des mondes. Elle prédit alors l'existence d'une multitude d'autres Portes, dont une partie seulement mène vers Kurtaral. À partir de cette année, la recherche des Portes Tserlan devient en enjeu majeur pour tous les royaumes d'Illergan, même en Lerg et sur les îles laissées intactes par la guerre. Le culte Toh Argan se lance également dans cette quête afin de garder un certain contrôle sur ces phénomènes élémentaires qu'il vénère autant qu'il craint. Les recherches sont toutefois encore très peu avancées quand la deuxième Guerre Chaotique commence. La découverte de la prêtresse Saïlna plonge le haut-clergé tohiste dans une profonde réflexion sur la structure de l'univers et des forces élémentaires : la présence d'autres mondes est déjà supposée, mais elle est maintenant avérée et il semble même possible d'explorer ces mondes.
De 568 à 578 : Deuxième Guerre Chaotique
La Porte de Sirlund s'ouvre à nouveau sur une horde de Dragons qui s'élève rapidement hors de portée des mages humains et elfiques. Ils se dispersent dans les cieux sans causer de réels dégâts et la Porte Tserlan se referme rapidement. Pendant un mois, ils font des raids éclairs sur des villes (apparemment choisies au hasard) et y causent des dégâts limités. Ils reviennent finalement à Sirlund et forcent le passage pour rentrer en Kurtaral. La moitié d'entre eux se fait décimer par les forces d'Illergan mais le reste parvient à destination. Le lendemain, cinq nouvelles Portes Tserlan s'ouvrent simultanément : la Porte d'Urlical, la Porte de Rubis (en Lerg), la Porte de l'Est (dans le Tyrkas-Avyn), la Porte du Désert (au nord de Taërson) et la Porte d'Orica. Cette dernière est ouverte dans le seul but de détruire la nouvelle cité des mages, mais Tignar et son armée tiennent bon et contiennent la menace dans l'enceinte de la citadelle. Partout ailleurs, les forces chaotiques, bien plus nombreuses que cinquante ans auparavant, écrasent toute résistance et envahissent en une dizaine d'années tout l'est du Vacyentir (à part Sirlund), la plus grande partie de Lerg et prennent même le contrôle des mers entre Urlical et Vag Gan. Nyrgu et les deux archipels de l'est sont toutefois épargnés. La terreur inspirée par Sanoïra, la nouvelle reine artarüle, pousse une grande partie des civils (de tous les peuples) à fuir les territoires conquis et à migrer massivement vers l'ouest. Le peuple le plus touché par la guerre est celui des elfes qui perd pendant cette guerre ses deux plus grands royaumes : celui de Sardav et celui de Nesvinda. Au bout de dix ans de guerre totale, les forces du chaos semblent s’essouffler et la reine Sanoïra propose une trêve aux chefs illergannéens. Ceux-ci n'ont d'autre choix que d'accepter, contre l'avis de Tignar ainsi que des reines elfiques qui n'ont à présent plus grand chose à perdre.
An 580 : Exode vers Démicéria
Après la deuxième Guerre Chaotique, deux grands courants de pensée s’installent en Illergan : les Résistants veulent organiser la contre-attaque jusqu'à prendre le contrôle des Portes Tserlan, tandis que les Migrants veulent quitter les terres connues et l'horreur de la guerre pour s'installer sur un territoire vierge. Ce second courant est motivé par la découverte de Démicia "Plume d'Argent", une druidesse exploratrice à dos d'aigle géant qui a parcouru l'océan de l'ouest pendant la guerre, en prévision d'une défaite des illergannéens. Elle a ainsi découvert en 570 un nouveau continent sauvage qu'elle a baptisé Démicéria. Dix ans après cet exploit, un grand conseil est tenu par tous les puissants d'Illergan - qu'ils soient Résistants ou Migrants - pour prendre une décision commune dont dépendront des dizaines de milliers de vies. Il est finalement admis que la surpopulation de l'ouest ainsi que l'épuisement de ses ressources n'aiderait en rien la Résistance. Une immense flotte est alors construite en un temps record dans les ports d'Arlicor et plusieurs cités portuaires de Lerg. Cinquante-mille humains, elfes, nains et servénors embarquent au printemps 580 pour Démicéria, guidés par la druidesse Démicia. Seuls six-mille d'entre eux arriveront à bon port, six mois plus tard, découvrant à l'occasion l'existence d'une Frontière Élémentaire gardée par quantité de Titans Lorgas.
De 616 à 624 : Exode planaire des anvas
En 616, un bataillon d'anvas - espèce jusque là inconnue - force une sortie depuis la Porte de l'Est et vole à tire-d'aile jusqu'à Sirlund en essuyant de lourdes pertes de la part des Dragons de Sanoïra - dorénavant surnommée "le Fléau de l'Est". Ils profitent de la trêve pour être reçus par le roi Vanorl de Vacylnor et demandent l'asile pour leur peuple tout entier. Ils proposent de rejoindre la guerre du côté d'Illergan - en y apportant notamment leur connaissance de Kurtaral - en échange d'une intégration aux royaumes de ce monde. Vanorl et ses alliés soupçonnent une ruse et demandent aux anvas de prouver leur bonne foi et leur compétence par un acte militaire significatif. Un an plus tard, la Vectisare Anurfeynat - bras droit de la reine Sanoïra - est prise en embuscade et assassinée en Kurtaral. Cent guerriers anvas forcent la Porte du Désert quelques jours plus tard avec la tête du Dragon et l'apportent à Orica comme présent. Vanorl reconnaît ce fait d'arme et scelle l'alliance avec les anvas en commandant à Orica de rouvrir sa Porte Tserlan pour permettre le premier exode planaire de l'Histoire. Pendant huit ans, la Porte d'Orica est maintenue et gardée par une force considérable afin d'accueillir près de vingt-mille réfugiés de Kurtaral, ensuite répartis dans les territoires de Vacylnor. Pour cause, d'après leurs dires, les anvas sont victimes d'un génocide à l'échelle de Kurtaral depuis la fin de la première Guerre Chaotique, en raison de leur refus de se soumettre à l'autorité des artarüls.
De 630 à 660 : Dragons d'Orica
Orica se voit confier une nouvelle mission par l'alliance d'Illergan : envoûter une horde de Dragons capable de se mesurer à celle de Kurtaral. Les recherches des années précédentes ainsi que les informations apportées par les anvas permettent la réalisation de ce projet titanesque. En trente ans, six-mille Dragons sont forcés de rejoindre les rangs d'Illergan. Ce sont pour la plupart des Crurodruns et des Pachyrals - plus quelques Dicravs, peu puissants face aux Armases de Sanoïra, et leur enchantement nécessite un mage à proximité pour ne pas se rompre pendant les combats. L'alliance d'Illergan voit ainsi son armée renforcée par des contingents de mages et d'archers à dos de Dragons.
An 684 : Traité de Sirlund
A peine couronné, Melnar, nouveau roi de Vacylnor, décide de mettre fin au conflit latent avec les envahisseurs de l'est. Cela fait maintenant près d'un siècle que les positions ennemies et alliées n'ont pas bougé, et les artarüls ont plusieurs fois manifesté leur volonté de cesser les hostilités (tout en gardant leurs conquêtes). Il signe donc le Traité de Sirlund avec l'actuel roi artarül, contre l'avis de la plupart de ses alliés - notamment le roi de Lerg. Cette décision va considérablement affaiblir l'influence de Vacylnor et c'est vers Orica que les illergannéens vont se tourner, dorénavant.
De 701 à 740 : Troisième Guerre Chaotique
Alors que le commerce s'installe entre les artarüls et les régions encore contrôlées par le roi Melnar, Orica lance une grande offensive contre Taërson en 701 et y installe ses Dragons après à peine quelques jours de combat. Toutes les armées d'Illergan se lancent alors à l'assaut des territoires perdus et une guerre de positions commence. Il y a trois lignes de front principales qui mesurent chacune plusieurs centaines de kilomètres : le front de Sirlund, celui du Désert de Poussière et celui du lac Vestyl. Cette fois-ci, le conflit est équilibré, notamment grâce aux Dragons d'Orica et aux escadrons d'anvas. Les armées s'enlisent pendant une trentaine d'années, puis Orica lance en 732 une série d'attaques sur les Armases de Kurtaral et parvient à éliminer la plupart d'entre elles. Dès lors, Illergan contrôle les cieux et les trois fronts artarüls cèdent les uns après les autres. Le front de Sirlund cède en dernier en 739 et pousse les troupes de Kurtaral à se replier autour de la Porte de l'Est, ultime territoire chaotique d'Illergan. Elles tiennent une année entière avant de sonner la retraite et de fuir par la Porte Tserlan. Les autres Portes sont fermées par Orica, aussi les rescapés des deux autres fronts sont-ils presque entièrement exterminés lors de la reprise de l'est par les armées d'Illergan. Parmi les Dragons qui s'étaient établis en Illergan, la plupart sont tués ou domptés par les mages d'Orica. Dans les régions les moins civilisées, il en reste encore quelques uns mais la défaite de Kurtaral sonne le glas des Fiefs Draconiques.
De 740 à 755 : Avènement de l'Empire Céleste
Orica est plus puissante que jamais grâce à la victoire contre Kurtaral qui lui est en grande partie attribuée. L'archimage Valen et le Conseil d'Orica décident de laisser leurs Dragons dans les cités reprises aux armées du Chaos. Pendant quinze ans, les mages d'Orica s'attribuent des postes de pouvoir partout en Illergan, sous le prétexte qu'ils sont plus compétents en matière de gestion et de défense que leurs prédécesseurs. En 755, le roi de Lerg fait assassiner les trois mages qui veulent lui imposer la politiques d'Orica. Quelques jours plus tard, Une armée de Dragons et de mages attaque Karïrl, prend la ville et assassine la famille royale. Dans les mois qui suivent, Orica prend le pouvoir dans tous les royaumes de la carte (ce qui exclut Démicéria, Norgcal et autres lointains continents) en profitant des dégâts causés par la dernière guerre. La cité naine de Dymrak est la seule à résister avec succès. L'archimage Valen déclare en fin d'année 755 la création de l'Empire Céleste avec Orica comme capitale.
De 760 à 850 : Installation des anvas en Illergan
Orica attribue des terres aux anciens combattants anvas, afin qu'ils puissent recontruire leur société d'avant-guerre. La majorité des anvas est ainsi déplacée vers les archipels de Vag Gan et Vag Larm ainsi que dans la ville de Sirlund et ses alentours. Certains anvas conservent leurs anciennes croyances, mais la plupart se convertissent peu à peu au culte majoritaire des humains : Toh-Argan.
De 801 à 810 : Schisme de la Main de la Vérité
Une guerre divine se déclare entre les cinq Dieux de la Vérité et les Alphas, divinités mineures du même culte. Le conflit se répand dans tous les sanctuaires de la Main de la Vérité et un quart environ du clergé prend parti pour les Alphas. Ces prêtres hérétiques sont finalement bannis du Royaume de Vacylnor et doivent fuir vers Lerg. Quelques années plus tard, en l'an 810, les Alphas envoient des créatures effrayantes et inconnues - des démons - à leurs fidèles en exile afin de leur dicter les nouvelles lois divines. Les fidèles bâtissent ainsi un nouveau culte vénérant les Alphas et reniant les anciens Dieux : le Démonisme. Ce culte restera par la suite minoritaire en Lerg, illégal dans le Royaume de Vacylnor et très rare dans le reste d'Illergan.
An 952 : Réunion du premier Conseil de la Reconquête
Après deux siècles de domination absolue sous l'Empire Céleste, une résistance parvient enfin à s'organiser. En 952, une réunion secrète historique a lieu à Urlical, cité des pirates, afin de concrétiser les espoirs de libération des peuples d'Illergan. Les participants à cette réunion décident de se nommer le Conseil de la Reconquête. Un quart du Conseil environ est composé de descendants des familles royales déchues, tandis que les autres membres sont des guerriers ou personnages puissants qui sont prêts à mobiliser leurs ressources contre Orica. Une grande partie de ces derniers sont issus des clans servénors, car ceux-ci sont bien plus libres de leurs mouvements que le reste d'Illergan. C'est depuis Urlical que la rébellion va s'organiser jusqu'à la fin de l'Empire Céleste.
De 956 à 970 : Première Fronde
Des attentats visent les mages et Dragons d'Orica dans toutes les grandes villes de l'Empire en 956, à part Orica. Une guérilla urbaine s'installe durablement dans la plupart des anciennes capitales, notamment Vacylnor, Karïrl et Dysarlysy. Au bout d'une quinzaine d'année, la plupart des rebelles ont été tués ainsi que toute leur famille, la fronde est un échec.
De 1020 à 1042 : Fronde de Nyrgu
Le Conseil de la Reconquête envoie toutes ses forces conquérir Nyrgu, afin de constituer une base solide à la résistance sans trahir la localisation du Conseil. La grande Île est libérée de l'emprise d'Orica pendant vingt ans, puis l'Empire repousse les rebelles jusqu'aux montagnes. En 1042, Nyrgu est redevenue impériale mais ses montagnes cachent la seconde base de la Reconquête.
De 1073 à 1080 : Libération du Dyartantic
Les clans servénors se rassemblent dans le marais du Dyartantic et, alliés aux nagas, parviennent à débarrasser la région de toute trace de l'Empire Céleste. Celui-ci ne parviendra pas par la suite à rétablir son contrôle sur cette zone indéfendable et fourmillante de vie hostile. Le Conseil de la Reconquête envoie à partir de 1080 des humains et des nains aider les servénors à bâtir la forteresse de Myesnac en plein cœur du marais. Myesnac devient la troisième base de la reconquête.
De 1160 à 1233 : Reconquête de Lerg
Le Conseil de la Reconquête est désormais assez puissant pour lancer une grande offensive depuis ses trois bases afin de libérer l'ancien royaume de Lerg. La première cible est Dysarlysy, qui tombe en 1165, puis les armées rebelles progressent lentement mais inexorablement dans tout Lerg. En 1233, Lerg est libéré mais personne n'ose attaquer Karïrl qui est presque aussi bien défendue qu'Orica elle-même.
De 1245 à 1271 : L'Empire contre-attaque
L'Empire tente de reprendre Lerg, mais le pays est maintenant trop bien défendu contre les Dragons. Les raids depuis Karïrl se succèdent pendant presque trente ans sans succès. Orica parvient cependant à isoler Lerg et le Dyartantic du reste d'Illergan pour empêcher les rebelles d'organiser la conquête d'autres territoires.
De 1350 à 1411 : Chute de l'Empire Céleste
Le Conseil décide de viser Orica - le cœur de l'Empire - depuis le Dyartantic au lieu de tenter la Reconquête du Vacyentir. Son armée est menée par les servénors qui sont devenus des combattants d'exception grâce à leurs siècles de lutte contre l'Empire. Les rebelles attaquent et prennent Varlsic avant d’entamer l'escalade des Monts Yarlysy. Ils y combattent des hordes de semi-géants à la solde d'Orica ainsi que des milliers de Dragons. Dymrak s'ouvre en 1362 et envoie ses forces aider les rebelles à libérer les autres cités naines. Les pertes sont innombrables du côté rebelle mais les servénors semblent invincibles, ce qui pousse finalement l'Empire à rapatrier une grande partie de ses Dragons dispersés dans le Vacyentir pour contrer la menace. En 1401, les deux armées sont décimées et les derniers servénors commencent le siège d'Orica avec l'aide de Dymrak. A partir de cette date, l'Empire est trop faible pour défendre ses territoires car il se concentre sur Orica. De nouveaux foyers de rébellion apparaissent un peu partout et reprennent peu à peu le pouvoir dans tout le Vacyentir. En 1411, l'Empire Céleste tombe et ne contrôle plus qu'Orica qui refuse de se rendre. Le Conseil de la Reconquête décide de cesser le siège, la cité étant manifestement imprenable. Mais la cité des Dragons ne recouvrera jamais sa puissance d'avant l'Empire Céleste.
De 1411 à 1420 : Rayonnement des servénors
Suite à la victoire en grande partie attribuée aux servénors, ces derniers émanent d'une aura de gloire pendant une dizaine d'année, ce qui met définitivement fin à la ségrégation dont ils étaient victimes dans les territoires humains. Leur influence est telle qu'une grande partie des guerriers ayant combattu à leurs côtés se convertit à leur religion : le culte Toh-Argan. C'est ainsi que beaucoup de foyers humains deviennent tohistes, en particulier dans les campagnes où maints villages ont dû être entièrement rebattis après la guerre. Des elfes et des humains citadins se convertissent également mais dans une moindre proportion. A la fin du Deuxième Âge, la majorité des humains sont tohistes.
De 1411 à 1435 : Apogée du Conseil de la Reconquête
En plus des régions déjà contrôlées par le Conseil de la Reconquête (Lerg, Nyrgu, les Monts Yarlysy et le Dyartantic), celui-ci place ses officiers à la tête de toutes les cités d'Illergan. Ce contrôle total d'Illergan est dans un premier temps très bien accepté par les populations locales, mais l'ancienne aristocratie est amère de devoir partager le pouvoir avec des roturiers étrangers.
An 1445 : Fin de la Reconquête
Les tensions de plus en plus vives au sein du Conseil de la Reconquête poussent celui-ci à se dissoudre partiellement et à renoncer à son influence en Illergan. Les familles aristocratiques quittent le Conseil et reprennent le pouvoir dans leurs anciens territoires en se partageant Illergan comme dans l'ancien temps. La plupart des autres membres du Conseil décident de revenir à Urlical et de se contenter de gouverner la cité en s'enrichissant. Ils gardent le nom de Conseil de la Reconquête mais se désintéressent peu à peu de la géopolitique illergannéene. Les derniers membres se dispersent dans des compagnies de mercenaires composées de vétérans de guerre.
An 1501 : Fondation de l'Empire de Vacylnor
Le roi Selnaar de Vacylnor se couronne empereur et impose un système féodal à l'ensemble des territoires humains du Vacyentir. Ces régions sont organisées en duchés, comtés, vicomtés, baronnies et autres fiefs mineurs tous vassaux les uns des autres et gouvernés en dernière instance par l'Empire. L'empereur décide également de marquer le début de l'Empire en graciant tous les artarüls coincés sur le Vacyentir depuis la fin des Guerres Chaotiques, il leur donne des droits égaux à ceux des humains roturiers et impose leur insertion dans les différents fiefs de l'Empire. Les nobles acceptent cette décision car elle leur permet de réduire drastiquement le banditisme dans leurs terres. Les Tribaux sont également satisfaits de ne plus avoir à partager les terres sauvages avec les redoutables guerriers artarüls. Ces derniers, initialement athées, seront nombreux à rejoindre au fil des siècles le culte de la Main de la Vérité, car il correspond en bonne partie à leurs valeurs ancestrales.
De 1501 à 1920 : Croissance de Lerg et de l'Empire de Vacylnor
Les rois et reines de Lerg se succèdent en mettant en place un monarchie de plus en plus absolue, centralisant tous les pouvoirs à Karïrl, leur capitale historique. Le royaume prospère et s'impose notamment comme puissance maritime commerciale et militaire, uniquement inquiétée par Urlical dont la flotte de pirate écume les mers du Sud. De son côté, l'Empire de Vacylnor s'empare de Vag Gan et entreprend de fortifier toutes ses villes côtières.
An 1789 : Guerre du mithril
Suite à de longues années de négociation entre le Royaume elfique de Sardav et la cité naine de Thurin (jusqu'ici partenaires commerciaux), une guerre pour le contrôle d’un petit gisement de mithril en bordure de la forêt du Vesyorm finit par éclater. La guerre dure 18 mois sanglants. En effet, les elfes ne venant pas à bout des murs de boucliers nains à distance, chaque bataille apporte son lot de corps à corps causant à chaque fois des pertes démesurées de chaque côté. Ce n’est que grâce à la formation d’une large troupe de chevaucheurs d'arachnors que les elfes finissent par obtenir la reddition de leur ennemi. Cette troupe très mobile - même en forêt - permet aux elfes de lancer des charges dévastatrices sur les flancs des armées naines et ainsi faire pencher la balance de leur côté. La ville de Sardav peut alors commencer à exploiter le gisement du précieux minerai. Cette guerre est la cause d’une rivalité historique entre Sardav et Thurin. Elle est également à l'origine de l'apparition d'élevages d'arachnors partout en Illergan, alors que ces montures étaient auparavant bien moins appréciées que le cheval.
An 1860 : Ouverture de la Porte d'Urlical
Les tohistes d'Urlical parviennent à ouvrir la Porte Tserlan découverte au cours des Guerres Chaotiques. Les dirigeants de la cité souhaitent créer un contact avec Kurtaral afin de mettre la main sur des richesses introuvables en Illergan, comme par exemple la vodscarl. Le plus grand réseau de contrebande de l'Histoire d'Illergan naît à cette occasion et perdurera pendant des millénaires. L'ouverture de la Porte reste secrète à l'étranger pendant plusieurs siècles.
De 1921 à 1955 : Guerre de Nyrgu
Les pirates de Vag Larm commencent à attaquer les rivages de Nyrgu en 1921. Ce qui ne devait être qu'une série de raids pour le pillage se transforme en invasion et une véritable guerre s'installe sur l'île. Le conflit s'éternise et perturbe fortement le commerce dans l'Est, ce qui pousse l'Empire à intervenir en 1950. Vacylnor parvient à débarrasser Nyrgu des pirates larmiens en cinq ans de combats acharnés. L'Empire profite de sa victoire pour faire de Nyrgu un allié indéfectible et obéissant pour les siècles à venir, en y maintenant notamment une présence militaire même après la guerre.

Illergan : Troisième Âge

En Illergan, le calendrier de référence est celui des humains. Les autres civilisations ont leurs propres référentiels de temps mais savent également utiliser celui des humains. Les dates qui suivent dans cette chronologie sont donc celles du calendrier humain.

An 1 (suit l'an 2160 du Deuxième Âge): Ouverture des flux Terlan
Ce nouvel Âge commence par un phénomène Élémentaire à l'échelle de l'Univers. Les Flux Tserlan qui relient les différents Mondes se dilatent, provoquant des comportements erratiques chez tous les Élémentaires pendant quelques mois et rendant l'ouverture des Portes Tserlan (des portails pour voyager d'un Monde à l'autre) bien plus facile, voir même spontanée. Les voyages et échanges entre les Mondes restent complexes et dangereux, mais ils vont devenir bien plus fréquents à partir de cette date.
An 42 : Apparition des démons
Une espèce jusqu'ici connue des seuls démonistes profite des nouvelles Portes Tserlan pour sortir du Monde des Enfers. Des démons de toutes tailles s'affairent alors à explorer l'Univers et notamment Illergan. Les démonistes sont extrêmement enthousiastes tandis que les vatranis commencent à réfléchir à un moyen de contrer cette menace impie.
De 42 à 90 : Expansion des démonistes
Aidés par l'apparition des démons en Illergan, les démonistes deviennent de plus en plus nombreux et puissants. Ils construisent des sanctuaires dans toutes les villes humaines de Lerg et deviennent en cinquante ans la deuxième religion du Royaume, devant le Dieu Ailé et après Toh-Argan. Cette tendance gagne également la Cour de Karïrl, influençant ainsi directement la politique du Royaume de Lerg.
An 84 : Création de l'Inquisition
En réaction aux exactions des démons ainsi qu'à la montée en puissance des démonistes, la Main de la Vérité crée un ordre guerrier dont la mission sera de traquer et exécuter les démons partout en Illergan. Les échauffourées entre démonistes et vatranis se multiplient à partir de cette date.
An 175 : Incident de la Mer de Lerg
Un navire transportant des armes de Dysarlysy vers Arlicor - le plus grand port de l'Empire de Vacylnor - disparaît pendant sa traversée de la Mer de Lerg. Vacylnor accuse le Roi de Lerg et demande une somme colossale d'or en remboursement, ce qu'il refuse. Cet incident survient dans un contexte de grandes tensions entre les deux puissances humaines, notamment à cause du conflit religieux entre vatranis et démonistes.
De 179 à 182 : Première offensive impériale contre Lerg
L'Empire lance une attaque massive aussi bien terrestre que maritime contre Lerg, mais celui-ci ne le laisse ni franchir la Frontalière, ni débarquer sur les côtes de la mer de Lerg, notamment grâce à l'intervention de puissants démons. Au bout de trois années d'assauts infructueux, l'Empire installe durablement ses troupes au Sud de son territoire, le long de la côte d'Ocïnlar, la guerre continue toujours officiellement.
An 188 : Premiers raids de Norgcal
De mystérieux navires nordiques effectuent une série de raids sur les côtes du Tyrkas-Avyn, mettant à sac une centaine de villages et tuant des milliers d'humains et d'elfes. Cette faction inconnue, constituée de nains et d'humains, parle une langue incompréhensible et brandit des armes de grande qualité. Les troupes de l'Empire sont incapables de réagir à temps, étant pour la plupart dans le Sud. Par la suite, des raids similaires auront lieu presque tous les étés.
De 190 à 195 : Invasion de Vag Solf
Allié de Lerg, l'archipel de Vag Solf est attaqué par la flotte impériale. Les forces de Lerg viennent à son secours et parviennent dans un premier temps à tenir les navires de Vacylnor en respect. Toutefois, au bout de deux ans, l'Empire parvient à détruire une grande partie de la flotte de Lerg et prend pied sur Vag Solf. Il met ensuite trois ans à exterminer toute résistance dans l'archipel.
An 226 : Bataille des Titans
La flotte de l'Empire étant plus forte que jamais, le Roi de Lerg a peur pour sa capitale et fait appel aux hauts prêtres tohistes. Lerg lance alors une partie de sa flotte vers Vag Solf pour attirer l'armada impériale au milieu du détroit de Lerg. Pendant la bataille, des Titans Lorgas surgissent des flots et exterminent la plupart des navires de Vacylnor.
De 226 à 228 : Libération de Vag solf
Lerg débarque sur l'archipel et, au prix de nombreuses batailles, parvient à en chasser l'Empire. Les anciens dirigeants de Vag Solf, réfugiés à Karïrl, sont réinstitués.
An 230 : Invasion démoniaque du Monde de Fynagan
Des elfes d'une ethnie inconnue, natifs de Fynagan, viennent sur Illergan pour demander de l'aide contre les démons. D'après leurs dires, des armées entières venues des Enfers envahissent leur Monde. La Main de la Vérité les accueille et propose l'aide de son Inquisition. Certains peuples elfiques d'Illergan envoient également des soldats sur Fynagan.
An 240 : Avènement de la Main de la Vérité
A Vacylnor, le pouvoir impérial a été durement touché par la succession de défaites contre Lerg. A l'inverse, la Main de la Vérité et son Inquisition n'ont jamais été aussi puissantes, notamment grâce à de nouvelles armes et connaissances importées de Fynagan. Le culte parvient alors à forcer l'Empereur à déléguer ses pouvoirs au haut-clergé de la Main, avec la bénédiction du peuple et d'une partie de la noblesse.
De 561 à 575 : Conquête du Tyrkas-Avyn
Norgcal, qui effectuait des raids réguliers depuis plusieurs siècles déjà, lance une grande offensive sur le Tyrkas-Avyn en vue de le conquérir. Les norgcaliens parviennent à conquérir une grande partie de la côte Nord-Est au bout de quinze ans de guerre sans relâche. Les elfes du Vesyorm sont les principaux défenseurs de la région car les troupes de l'Empire de Vacylnor y sont trop peu nombreuses.
An 588 : Bataille d'Arlicor
Lerg attaque et conquiert la cité portuaire d'Arlicor, privant l'Empire d'une grande partie de sa flotte.
De 588 à 600 : Invasion de l'Ocïnlar
Lerg se lance à l’assaut de la région d'Ocïnlar et parvient à avancer lentement jusqu'à Cahorl. Pendant ce temps, Vacylnor a réussi à négocier une alliance avec les nains de Cahort et les elfes de Fymasy. L'Empire déploie donc une armée gigantesque au secours de Cahorl et gagne la bataille. Lerg recule ensuite jusqu'à la côte Sud et se fortifie.
De 655 à 685 : Guerre du Dyartantic
La cité d'Orica embauche les guerriers de centaines de clans tribaux (orques, semi-géants, etc...) afin de prendre le contrôle du Dyartantic, une région essentiellement constituée de marécages. Toutefois, la Reine naga Esintensas parvient à contenir l'invasion en ralliant la plupart des espèces reptiliennes, en particulier les servénors. Les tribaux, mages et dragons d'Orica sont finalement repoussés dans les montagnes au bout de trente années de guérilla et de batailles sanglantes.
De 680 à 715 : Apogée d'Urlical
Profitant des multiples guerres sur les continents ainsi que du commerce plus ou moins secret avec Kurtaral, Fynagan et les Enfers, la cité pirate d'Urlical vit un âge d'or. Elle est richissime, ses navires sont très peu inquiétés par les Royaumes en guerre et même Orica n'a plus les moyens de traquer sa contrebande. La cité devient dès lors une puissance géopolitique de premier plan tout en maintenant son activité principale : la piraterie.
De 715 à 721 : Guerre des pirates
Le Royaume de Lerg peine à protéger ses châteaux forts sur la côte de l'Ocïnlar tout en se faisant piller par les pirates d'Urlical. Le Roi lance une offensive de grande envergure dans le but de décimer la flotte d'Urlical, en utilisant notamment des krakens. La guerre se prolonge et se solde par un échec total : tous les moyens mis en œuvre par Lerg sont détruits et la flotte d'Urlical continue à ravager les côtes Lerg.
An 726 : Retrait de Lerg de l'Ocïnlar
L'Empire parvient enfin à briser les défenses de Lerg dans l'Ocïnlar et reprend même la cité d'Arlicor au début de l'hiver. Le Roi de Lerg rapatrie alors ses troupes vers le Sud et l'archipel Vag Solf.
De 730 à 742 : Libération du Tyrkas-Avyn
L'Empire de Vacylnor envoie une grande armée au Nord-Est afin de déloger les norgcaliens. Avec l'aide des elfes du Vesyorm, la région est finalement libérée des pirates nordiques qui, après une lutte acharnée de plus de dix ans, retournent à leur cité-mère. Pour récompenser la Reine elfique de Sardav, Vacylnor lui donne ses prisonniers de guerre et autorise dorénavant l'achat et la mise en esclavage des hors-la-loi de l'Empire par le Royaume de Sardav.
De 766 à 850 : Guerre des Démons
L'Empire étant enfin réuni et pacifié, la Main de la Vérité déploie les grands moyens pour renverser le cours de la guerre entre les Enfers et Fynagan. La grande majorité des troupes de l'Inquisition est déployée en Fynagan pour combattre les démons et leurs maîtres, les Alphas. La guerre a également lieu sur Illergan, où les démons et leurs adorateurs démonistes s'attaquent aux sanctuaires vatranis. En Enfer, un ordre démoniaque dissident intrigue pour renverser les Alphas pendant que leurs troupes sont en Fynagan. Le conflit interne gagne encore une fois Illergan et de nombreux démonistes finissent par se battre entre eux, en particulier à Urlical où la vendetta manque de détruire la cité. Finalement, une coalition de démonistes, de tohistes et d'elfes de Fynagan parvient à détruire l'ordre démoniaque rebelle, ainsi qu'à refermer les Flux Terlan des Enfers. L'armée démoniaque se retrouve ainsi bloquée sur Fynagan tandis que les Alphas sont toujours en Enfer.
De 830 à 866 : Ascension des nains de Démicéria
Le continent de Démicéria avait toujours connu une paix relative depuis l'Exode. Mais le Roi nain Ornkar entreprend d'unir par la force tous les nains des montagnes, avant d'assaillir les territoires humains et de les soumettre en moins de dix ans. La force de ce nouvel empire nain vient surtout de sa maîtrise de la technologie alcaline alliée à la puissance des runes traditionnelles.
De 850 à 859 : Chute du Royaume de Denvea
En Fynagan, l'armée démoniaque concentre ses efforts sur un seul Royaume elfiques, celui de la Reine Denvea, proche de la Mer Aquarl. Les démons finissent par écraser les elfes et s'installent à leur place en gardant les mêmes frontières. Ils cessent alors toute attaque sur les autres peuples de Fynagan (essentiellement elfiques) et tentent même d’entamer des relations diplomatiques et commerciales avec leurs voisins. La guerre entre les deux Mondes est terminée.
An 863 : Première attaque de l'Azfir à Orica
Une Azfir ouvre une multitude de Portes Tserlan au sein d'Orica et y fait passer des hordes de morts-vivants du Monde de Sterraen. La bataille dure trois jours au terme desquels Orica parvient à refermer les Portes en attaquant et détruisant un avatar de l'Azfir, au beau milieu de sa forteresse en Sterraen.
De 870 à 880 : (spoiler) Corruption de l'Azfir
Après son échec à Orica, l'Azfir change de stratégie et entreprend d'étendre son influence dans tous les Monts Yarlysy ainsi que dans le Dyartantic. Elle prend ainsi le contrôle de la majorité des tribaux des montagnes ainsi que des peuples nagas et servénors du Dyartantic. Mais surtout, elle parvient à renverser le Conseil de Dymrak et à diriger la cité via un Roi nain fantoche.
An 881 : (spoiler) Seconde attaque de l'Azfir
Les Portes Tserlan du précédent assaut s'ouvrent à nouveau mais cette fois-ci sur une immense armée illergannéene de tribaux, de nains, de nagas et de servénors formée en secret dans les Monts Yarlysy. La chef du conseil d'Orica est tuée dès le début de l'offensive, révélant alors sa nature de styral (un dragon extrêmement puissant). La bataille dure ensuite une semaine entière, mais Orica triomphe encore une fois. La cité des dragons envoie ensuite des troupes restaurer le Conseil de Dymrak et tuer les avatars restants de l'Azfir. Son dernier avatar est tué quelques semaines plus tard, mettant fin au règne de l'Azfir à la fois sur Sterraen et Illergan.
De 903 à 920 : Avènement de l'Empire de Démicéria
Les nains reprennent leurs conquêtes et attaquent successivement les contrées servénores et les elfiques du continent. Elles tombent toutes malgré une résistance désespérée et Démicéria devient en l'an 920 un Empire entièrement gouverné et administré par les nains, avec à sa tête l'Empereur Ornkar I. Les derniers résistants fuient vers l'Est du continent, région aride et surpeuplée d'élémentaires.
De 920 à 936 : Raids de Norgcal sur Vag Larm
Norgcal reprend les raids estivaux mais change de cible, le Tyrakas-Avyn étant trop bien défendu. Elle attaque alors Vag Larm, ce qui va peu à peu pousser toute la population de l'archipel à migrer vers Nyrgu, à l'exception des anvas qui tiennent bon. Les raids se transforment progressivement en invasion.
An 936 : Explosion de Vag Larm
L'arrivée d'un Titan Skraen met fin à la guerre entre Norgcal et Vag Larm. Une horde d'élémentaires corrompus massacre toute vie dans l'archipel et le Titan devient maître des îles en quelques semaines seulement. Les anvas survivants fuient vers Nyrgu et l'armada de Norgcal est anéantie.
De 930 à 944 : Blocus de Karïrl
L'Empire de Vacylnor s'étant enfin remis des différentes invasions des siècles précédents, l’Archevêque Enevin décide d'annihiler la menace de Lerg en frappant au cœur du Royaume. La flotte impériale traverse la Mer de Lerg et entame le blocus de Karïrl, capitale de Lerg. Affaibli par les raids constants d'Urlical, le Roi Eloën ne parvient pas à répliquer et, au bout de presque quinze ans de siège, se rend à l'Empire. C'est la fin du Royaume de Lerg dont les terres sont intégrées à l'Empire dans les années suivantes.
De 945 à 1003 : Pacification de Lerg
L’Archevêque Enevin, après la reddition du Roi de Lerg, envoie les armées impériales dans toutes les villes de Lerg où les gouverneurs et généraux refusent de se rendre. La guerre se prolonge mais les impériaux sont plus nombreux et bénéficient du trésor royal de Lerg. De plus, l'Inquisition de la Main de la Vérité se charge de détruire tous les temples démonistes et de traquer leurs fidèles, ceux-ci entrant peu à peu dans la clandestinité. De fait, depuis la fermeture des Portes Tserlan des Enfers, les démonistes sont considérablement affaiblis.
An 1220 : Création de la Coalition de Nezfer
La mage et prêtresse servénore Nezfer, après avoir ouvert une Porte Tserlan permanente entre sa vallée de Sterraen et le Dyartantic en Illergan, parvient à négocier une alliance entre son peuple et la majorité des clans servénors du Dyartantic. Le but de cette coalition est d'unir les forces des servénors de par les Mondes et de sécuriser (ou conquérir) des territoires stratégiques et fertiles.
De 1262 à 1266 : Deuxième guerre du Dyartantic
Ayant reconstitué ses forces depuis les attaques de l'Azfir, Orica envahit à nouveau le Dyartantic, cette fois sans les tribaux mais avec l'aide de la cité naine de Dymrak. Son but est d'écraser la nouvelle Coalition de Nezfer. L'offensive se heurte à des élémentaires de Sterraen, des lasrétors (puissants mages reptiliens maîtrisant la résurrection) et des milliers de servénors très bien organisés. Dymrak finit par négocier la paix et Orica est forcée de se replier.
De 1274 à 1290 : Guerre des Monts Yarlysy
La Coalition de Nezfer décide qu'Orica constitue autant une menace pour les servénors qu'une excellente localisation pour sa future capitale. Une campagne est donc lancée pour réduire à néant l'influence de la cité des dragons dans les Monts Yarlysy puis assiéger Orica. Une grande partie des servénors de Sterraen migrent en Illergan pour l'occasion, sans désir de retour vers dans leur Monde hostile aux vivants. La guerre est un succès, mais la cité d'Orica reste imprenable, obligeant la Coalition à installer un siège durable. Les nains et autres peuples des montagnes restent neutres.
De 1301 à 1311 : Chute d'Orica
L'Empire de Vacylnor vient en aide à Orica avec des escadrons d'aigles géants et de griffons montés qui parviennent à briser le siège. Deux ans plus tard, une nouvelle armée servénore venue de Kurtaral et armée grâce à l'or d'Urlical gravit les Monts Yarlysy. Un nouveau siège d'Orica s'installe sur la durée, jusqu'à ce que la Coalition parvienne à ouvrir une Porte au milieu de la citadelle depuis Sterraen, ce qui donne lieu à la dernière bataille d'Orica, puis à la chute de la cité imprenable.
An 1327 : Établissement de l’État de Nezfer
La Coalition de Nezfer définit officiellement les frontières de son nouvel état. En Illergan, l’État englobe la moitié Nord du Dyartantic, la vallée d'Orica ainsi que les montagnes entre ces deux régions. En Sterraen, la Coalition a étendu son domaine (qui n'était qu'une vallée) sur une grande portion de plaines au pied des montagnes, cette région fait dès lors également partie de l’État de Nezfer. Enfin, en Kurtaral, l’État englobe la région autour de Velzintare, au Sud du Désert Nas. Le premier pays inter-planaire est né, avec Orica pour capitale et une population essentiellement servénore, ce qui va y attirer beaucoup d'individus de cette espèce dans les trois Mondes. Le système politique mis en place par la Coalition ressemble vaguement à une démocratie, il s'inspire d'ailleurs de celui des nains d'Illergan.
De 1410 à 1446 : Expansion d'Urlical
Le Conseil de la Résistance, qui dirige Urlical, voit sa flotte et ses activités menacées par l'Empire et surtout l'Inquisition. Il signe donc en secret un traité avec l’État de Nezfer pour planifier une série d'attentats dans le Vacyentir sur les sanctuaires de la Main de la Vérité et les dirigeants de l'Inquisition. En parallèle, Urlical engage sur Kurtaral une armée de mercenaires essentiellement artarüls. En l'an 1415, la flotte d'Urlical accoste sur plusieurs centaines de kilomètres de la côte Sud-Est de Lerg et une armée de pirates et de mercenaires débarque sur le continent. L'Empire ne parvient pas à contenir l'invasion et, après trente ans de guerre de position, replie ses dernières forces à Karïrl. Les résistants démonistes participent à la guerre du côté d'Urlical, notamment en attaquant les impériaux depuis l'intérieur des cités lors des sièges. En 1446, l'essentiel de Lerg appartient à Urlical.
De 1441 à 1460 : Guerre du Skraen
Les élémentaires corrompus du Titan de Vag Larm sont une plaie pour Nyrgu et la côte Est du Vacyentir. Une dizaine d'escadrons sont alors formés par Nyrgu pour exterminer le Titan Skraen. Ils se composent de tohistes de toutes races, d'anvas, d'humains et de nains de Nyrgu. En 1460, l'escadron "Larmbrên" réussit à tuer le Titan au terme d'une guerre ayant causé des milliers de morts parmi les escadrons et la destruction de la plupart des écosystèmes de Vag Larm. L'archipel est ensuite recolonisé par les anvas et les humains et rattaché au Royaume de Nyrgu.
An 1492 : Découverte du Monde de Norcadium
L'Empereur Ornkar XII de Démicéria envoie une expédition lourdement armée à travers une nouvelle Porte Tserlan. Les nains découvrent alors un continent obscur et peu accueillant, il s'agit du Manzakan de Norcadium. L'expédition se heurte à des grynps à dos de divers prédateurs géants et se replie vers les montagnes les plus proches. Elle y rencontre un peuple de nains et s'allie avec lui pour sécuriser une enclave de l'Empire de Démicéria dans une petite vallée des montagnes de Manzakan.
An 1508 : Tentative d'invasion de Vag Larm
L'Empire de Vacylnor, ne voyant pas d'un bon œil l'expansion de Nyrgu, envoie sa flotte bloquer les ports de l'archipel de Vag Larm. Après plusieurs jours de négociations entre Vacylnor et Nyrgu, l'armada impériale est finalement assaillie en pleine nuit par les pirates de Norgcal. Ces derniers prennent possession de plusieurs dizaines de navires et coulent les autres. Norgcal et Nyrgu nouent alors une alliance défensive contre Vacylnor.
De 1526 à 1650 : Guerre de Manzakan
Les troupes de Démicéria débarquent en masse en Norcadium en vue de conquérir tout le continent de Manzakan. Les nains autochtones gardent une certaine indépendance politique mais participent activement à la guerre contre les grynps, tout en laissant Démicéria organiser la conquête. Il faudra plus d'un siècle aux nains pour écraser les grynps et s'installer sur tout le continent. En 1645, le nouveau Roi des nains autochtones est le fils d'une naine de Démicéria, il décide d'intégrer son Royaume à l'Empire d'Ornkar XVI, ce qui est accepté par la plupart de ses pairs étant données les excellentes relations entre les deux nations naines et l'incroyable richesse de l'Empire.
De 1545 à 1610 : Nouveaux raids de Norgcal
Les guerriers de Norgcal profitent de leur alliance avec Nyrgu pour reprendre les raids sur le Tyrkas-Avyn, cette fois-ci depuis le Vag Larm. Officiellement, Nyrgu n'est même pas au courant de la présence d'une enclave de Norgcal sur son archipel mais, en pratique, une partie des pirates vient de ses rangs et veille à récupérer une part substantielle du butin.
An 1601 : Premier contact entre Nezfer et le Monde de Voïdale
Des émissaires ar'Taloïces (espèce reptilienne ailée) de Voïdale viennent discrètement à Orica pour négocier une aide militaire contre leurs ennemis en Voïdale. L'Etat de Nezfer, toujours volontaire lorsqu'il s'agit d'étendre son influence, accepte d'envoyer des ressources (notamment de l'eau), des armes ainsi qu'un petit bataillon. A cette époque, les tyr'Navoices (ennemis jurés des ar'Taloïces) dominent la quasi-totalité des amas rocheux de leur Monde.
De 1611 à 1630: Nouvelle invasion du Tyrkas-Avyn
L'Empire de Vacynlor attaque Vag Larm afin de détruire les navires de Norgcal à quai, mais il se heurte à des escadrons d'anvas qui le mettent finalement en déroute. Nyrgu en profite pour déclarer la guerre à l'Empire et lance un mois plus tard toutes ses forces sur les côtes du Tyrkas-Avyn, guidé par Norgcal qui connaît très bien le terrain. Les deux alliés rencontrent une farouche résistance des impériaux et des elfes du Vesyorm, mais ils finissent par triompher en 1630 quand la Reine de Sardav demande une trêve, forçant Vacylnor à rappeler ses troupes. La région sera administrée conjointement par Nyrgu et Norgcal, avec une répartition des responsabilités particulièrement optimisée (Norgcal gérant par exemple le trafic fluvial et marritime, et Nyrgu la sécurité des villles et des frontières).
An 1624 : Création des Provinces d'Urlical
Le Conseil de la Résistance, à la tête d'Urlical depuis des millénaires, est renversé par les Quatre grands amiraux de la flotte. Ces derniers, devenus plus puissants que le Conseil grâce aux conquêtes du XVème siècle, divisent Lerg en quatre Provinces, une pour chacun d'entre eux. L'île d'Urlical devient alors un territoire neutre, dirigé par un nouveau conseil soumis à l'autorité des Quatre. Ces grands amiraux ont peu à peu abandonné leurs activités de piraterie au cours des siècles précédents et règnent désormais comme des seigneurs féodaux sur leurs terres.
An 1666 : Destruction de Karïrl
L'ancienne capitale de Lerg, forteresse imprenable occupée par l'Empire de Vacylnor, est secouée en 1666 par une bande de démons et de rebelles démonistes qui tentent d'ouvrir une Porte Tserlan vers les Enfers au terme de la plus grande cérémonie sacrificielle de l'Histoire. La tentative échoue, mais l'immense quantité d'énergie et de mana déployée réveille et attire les Titans à plusieurs milliers de kilomètres à la ronde. Ces entités surpuissantes exterminent alors bruyamment les participants de la cérémonie ainsi que tous les vivants dans leur champ de vision, avant de détruire méthodiquement toute trace de civilisation sur l'île de Karïrl. La plupart des Titans repartent ensuite, mais un certain nombre de Titans Tserlan restent sur place, empêchant toute civilisation de reprendre pied sur l'île. L'Archevêque de la Main de la Vérité - à la tête de l'Empire - voit dans cette catastrophe une punition des Dieux et déclare l'île maudite. Les prêtres tohistes du Monde entier y voient au contraire un site sacré et interdit aux non-élémentaires. Cet événement marque également la fin de l'influence démoniste en Illergan, cette religion devenant dès lors taboue et passible de mort dans beaucoup de régions de ce Monde.
De 1848 à 1918 : Guerre de Voïdale
En Voïdale, le peuple des tyr'Navoices découvre l'alliance cachée entre ses ennemis héréditaires, les ar'Taloïces, et l'Etat interplanaire de Nezfer. Une guerre totale s'engage alors, essentiellement en Voïdale, mais également en Illergan où les fidèles ascentis sont exhortés par leur Dieu à prendre les armes contre les nezferiens. Au bout d'une dizaine d'années, les ar'Taloïces sont si dépendants de l'Etat de Nezfer qu'ils acceptent d'y être complètement intégrés. La guerre s'intensifie alors et toutes les ressources de l'Etat sont mises dans l'effort de guerre. Une cinquantaine d'année plus tard, les nezferiens (aussi appelés "reptiliens") ont réussi à envahir et/ou sécuriser sept amas rocheux sur les quinze que compte Voïdale. Les deux belligérants cessent alors les offensives directes et se contentent de renforcer leurs positions, installant ainsi une trêve tacite. Les ascentis d'Illergan continuent à provoquer régulièrement des attentats mais l'Etat de Nezfer, désormais trop puissant pour être déstabilisé par si peu, ne contre-attaque pas de peur de déclencher une nouvelle guerre en Illergan.
An 2019 : Passage du Vortex Noir
Après plusieurs tentatives infructueuses, une expédition nezferienne réussit à franchir le Vortex Noir situé au centre de Voïdale et parvient surtout à le retraverser dans l'autre sens. Au cours des mois passés de l'autre côté, les explorateurs découvrent le Monde de Norcadium, ses mers, ses terres et surtout ses civilisations. En particulier, ils rencontrent les nains de l'Empire de Démicéria, les deux factions comprennent alors qu'il n'y a pas qu'une seule civilisation interplanaire.
De 2182 à 2202 : Guerre des nains
L'Empire de Démicéria ouvre depuis Norcadium une Porte Tserlan menant aux Monts Yarlysy. Il y envoie des diplomates et des cadeaux somptueux afin d'acheter l'allégeance des différentes cités naines des montagnes. Elles refusent toutes cathégoriquement, aussi l'Empire déploie-t-il une armée pour les prendre par la force. L'Etat de Nezfer propose son aide aux cités naines à condition qu'elles rejoignent ensuite sa faction, ce que les cités refusent tout aussi cathégoriquement. Une longue guerre s'installe alors dans les Monts Yarlysy, nuisant considérablement au commerce de tout le Vacyentir et même au-delà. Dix ans plus tard, la plupart des cités sont encore libres, mais sous siège et sans espoir de le briser sans aide extérieure. C'est finalement le Roi de Dysarlysy (une grande cité naine située plus au Sud) qui monte une armée de nains et de mercenaires de Kurtaral et traverse le Dyartantic pour secourir les cités du Nord. Il parvient à briser plusieurs sièges - dont celui de Dymrak - avant d'être vaincu et tué par l'Empire de Démicéria. Les cités libérées acceptent alors de rejoindre l'Etat de Nezfer pour détruire l'armée impériale et libérer tous les Monts Yarlysy. Les nezferiens, qui se préparent pour cette guerre depuis bien longemps, déploient toutes leurs forces illergannéenes dans la guerre et finissent par la remporter en 2202, année de fermeture de la Porte Tserlan de l'Empire.
De 2239 à 2318 : Première Guerre des Plans
L'Empire de Démicéria préparait lentement sa revanche contre l'Etat de Nezfer depuis la fin de la Guerre des nains. En 2239, il s'allie avec les tyr'Navoices et lance une campagne contre les reptiliens de Voïdale. Les alliés remportent difficilement plusieurs victoires sur ce Monde, pendant que l'Etat de Nezfer prépare une riposte en Norcadium : les nezferiens offrent des ressources et des escadrons de soldats volants aux skandres (reptiliens semi-aquatiques de Norcadium) pour que ces derniers pillent et brûlent les champs et élevages de Manzakan. L'Etat propose également aux grynps de Norcadium une alliance pour chasser l'Empire de Démicéria de leur Monde, ce qu'ils acceptent après plusieurs années de négociations. Une armée de reptiliens, de nains des Monts Yarlysy et de grynps déferle ainsi en 2260 sur Manzakan. L'Empire doit alors mettre la campagne de Voïdale en pause pour se concentrer sur Norcadium. Il s'allie en parallèle avec l'Empire de Vacylnor pour attaquer les nezferiens dans le Dyartantic, en Illergan. En Sterraen, Démicéria offre des ressources et des cadavres à un seigneur Liche pour qu'il attaque les terres des reptiliens. La guerre se propage ainsi sur tous les Plans connus à part Fynagan et les Enfers (ce dernier Plan ayant toujours ses flux Tserlan bloqués). Pour la plupart des civils et des factions neutres des Mondes, la guerre provoque une période de famine et de maladie. Après quasiment octante années de combats et peu d'avancées stratégiques des deux côtés, la guerre est finalement arrêtée par des Titans et des hordes d'élémentaires qui s'engagent dans les différentes batailles en exterminant indifférentiellement les soldats des deux camps. En moins d'un an, les différentes armées sont décimées par les élémentaires et une trêve tacite s'installe donc car aucun camp n'est plus en mesure d'attaquer l'autre.
De 2318 à 2444 : Terreur élémentaire et Ny-Argan
Pendant plus d'un siècle, presque plus personne ne combat sur les Plans ravagés par la guerre, car chaque mort violente attire inévitablement des élémentaires fous de rage. L'utilisation des Portes Tserlan est également prohibée pour la même raison. C'est donc dans un climat de terreur élémentaire que les différentes factions se remettent peu à peu de la guerre. Cette époque voit émerger un courant secondaire du culte Toh-Argan : le Ny-Argan. Les fidèles de Ny (un prophète tohiste contesté) considèrent que la guerre et les échanges contre-nature entre les Mondes ont corrompu les élémentaires et que c'est à eux de les soigner. Ils prônent donc la destruction des Titans ayant causé le plus de dégâts afin d'assenir la population d'élémentaires. Ils veulent par ailleurs fermer définitivement les Portes Tserlan.
An 2445 : Massacre de Pyonan
En Sterraen, une petite armée constituée de morts-vivants, de dragons et d'élémentaires attaque la cité frontalière nezferienne de Pyonan. Les défenseurs sont pris au dépourvu et la totalité des habitants est massacrée en quelques jours. L'Etat de Nezfer se met alors sur le pied de guerre, mais ses généraux sont très inquiets car cette attaque n'a manifestement pas été sanctionée par les élémentaires, ils y ont même participé.
De 2445 à 2660 : Deuxième Guerre des Plans
La deuxième guerre entre l'Etat de Nezfer et l'Empire de Démicéria (et ses alliés) a lieu dans les six Mondes connus (et accessibles) et presque tous les peuples sont obligés d'y participer. En effet, l'Empire ayant le pouvoir de corrompre les élémentaires, il tente de forcer l'Univers tout entier à lui obéir. L'Etat de Nezfer est incapable de mener des contre-attaques efficaces et de reprendre des territoires, mais il parvient tout de même à empêcher les armées impériales de pénétrer trop loin dans ses terres. Il profite également de la terreur inspirée par l'Empire pour rallier et assimiler de très nombreux peuples de par les Mondes, même si certains ont déjà perdu leurs cités et sont en exile. Néanmois, bataille après bataille, année après année, Démicéria conquiert le plus grand Empire de tous les temps et ses ennemis sont obligés de resserrer leurs positions autour de quelques lieux stratégiques, abandonnant ainsi la plupart de leurs territoires. Deux-cents ans après le massacre de Pyonan, l'Etat de Nezfer se réduit à une dizaine de forteresses par Plan (dont Dymrrak et Orica) et à plusieurs millions de résistants éparpillés dans les forêts et les montagnes les moins accessibles. La seule exception est Fynagan, où la majorité des peuples (elfiques comme démoniaques) a intégré l'Etat de Nezfer et parvient à conserver plus de la moitié de ses territoires. Essouflé par l'effort de guerre permanent et gêné par des dissensions internes, l'Empire annonce une trêve et cesse les attaques contre Nezfer.
De 2711 à 2730 : Attentats Ascendants
En 2711, la capitale kurtaraléenne de l'Empire est secouée par un combat entre cinq Ascendants chatotiques (Yardsyks, Nymphes célestes et Trangbrêns) et un Styral. Le Dragon triomphe, avec l'aide de la garnison, mais une rumeur se répand peu après selon laquelle le coeur du pouvoir impérial est contrôlé par des Dragons Supérieurs et que ce sont eux qui corrompent les élémentaires. Les attentats se multiplent dans les années suivantes contre les Styraux et les Vectisares et semblent menés par une organisation d'Ascendants. L'Etat de Nezfer, réduit au status de résistance, préfère ne pas intervenir.
An 2731 : Crise Tserlan
Après l'assassinat de deux Styraux (au cours du combat le plus dantesque de tous les temps), des dizaines de Titans Tserlan surgissent des Portes contrôlées par l'Empire de Démicéria et se ruent sur les Dragons, Liches et hauts-mages de l'Empire, en particulier en Kurtaral et Sterraen. Pendant plusieurs mois, l'Empire est complètement déstabilisé et plus aucune Porte Tserlan n'est utilisable. Puis les Titans se calment et les Portes s'ouvrent à nouveau, mais l'Empire a perdu tout contrôle sur les élémentaires.
De 2731 à 2784 : Troisième Guerre des Plans
L'Etat de Nezfer attaque l'Empire de toutes ses forces en Kurtaral et Sterraen, là où les élémentaires ont le plus durement frappé. La guerre globale reprend donc encore une fois et dure une cinquantaine d'années. Grâce à la crise Tserlan, les Enfers sont à nouveau ouverts, les Alphas et leurs démons prennent alors part au conflit des deux côtés. L'Empire de Démicéria éclate finalement de l'intérieur en 2782, bien avant que l'Etat de Nezfer ne parvienne à conquérir tous ses territoires. L'Empire se divise alors en divers Royaumes dont la plupart décident de cesser les hostilités avec les nezferiens. Deux ans plus tard, l'Etat de Nezfer soumet les Royaumes réfractaires à la paix.
De 2740 à 2839 : Disparition des élémentaires
Après la crise Tserlan, les élémentaires deviennent progressivement de plus en plus rares sur tous les Plans.
An 2840 : Ouverture du Plan Oublié
ಅಪೋಕ್ಯಾಲಿಪ್ಸ್