Cultes

Dieu Ailé

Histoire: 

Au tout début du Premier Âge, deux tribus humaines se disputent le contrôle de l'île d'Urlical sans parvenir à se départager. Les prêtres de l'une des deux tribus décident d'en finir avec ce conflit en invoquant une aide divine. Néanmoins, les humains ne vénèrent aucun entité précise à cette époque, les prêtres ont donc les plus grandes peines à invoquer un quelconque pouvoir. Pourtant, lors de leurs expérimentations, ils parviennent accidentellement à activer la porte Tserlan d'Urlical, ouvrant ainsi un portail vers le plan céleste. De ce portail surgit un Tyr'navoice qui, aussi malin que puissant, saisit immédiatement l'opportunité qui s'offre à lui : il fait comprendre aux prêtres qu'il a la force d'anéantir l'autre tribu, mais qu'il faut pour cela lui prêter allégeance. Les prêtres, d'abord apeurés puis ravis, acceptent et conduisent rapidement leur peuple à la victoire grâce à la puissance brute du Tyr'navoice. Les humains créent alors un véritable culte à la gloire du "Dieu Ailé". Cette foi procure petit-à-petit de grands pouvoirs au Tyr'navoice qui décide de s'en servir sur son propre plan : il prend par la force le pouvoir sur tout son peuple et devient son maître incontesté. Les Tyr'navoices deviennent ainsi les serviteurs et les messagers du Dieu Ailé, navigant d'un plan à l'autre pour interagir avec les humains. Le Dieu Ailé, prenant son rôle divin très au sérieux, accorde par exemple aux humains la possibilité de se réincarner en Tyr'navoices après leur mort, à condition qu'ils aient suivi ses commandements de leur vivant. De plus, cherchant à convertir toujours plus d'humains à son propre culte, le Dieu Ailé envoie régulièrement ses sujets en Illergan afin d'aider et de guider ses fidèles dans leurs conquêtes, qu'elles soient belliqueuses ou non.
Bien plus tard, quand les humains se sont installés un peu partout en Illergan, ils se convertissent à d'autres cultes tels celui des Titans, mais les habitants du Sud d'Illergan (Lerg, principalement) demeurent majoritairement fidèles au Dieu Ailé, et une partie des elfes et des servénors de ces régions ont même fini par adopter ce culte à leur tour.
Il est à noter que le culte du Dieu Ailé n'est pas entièrement focalisé sur le Dieu lui-même, car il accorde également une certaine importance au peuple des Tyr’navoices en général, si bien que ces derniers ont eux aussi gagné des pouvoirs, dans une moindre mesure. Et c'est cet afflux de puissance en provenance directe d'Illergan qui explique l'actuelle très nette domination des Tyr'navoices sur les autres espèces du plan céleste.

Religion :
Les Tyr’navoices sont des êtres qui adhèrent avec beaucoup de sérieux à des valeurs telles que la fidélité, l'honnêteté et le courage. Le Dieu Ailé place donc son culte sous le même signe. Les fidèles se doivent d’être bons, vertueux et surtout de prier très régulièrement : au moins trois fois par jour. Ils se rendent donc très souvent au temple dans ce but mais pas seulement : être vu en train de prier est en effet presque aussi important que la prière elle-même. Cette dernière quémande en générale la faveur du Dieu Ailé, sous toutes les formes possibles. Occasionnellement, lorsque les prières gagnent soudainement en nombre et en intensité, un Tyr'navoice est envoyé dans le temple qui a accueilli lesdites prières afin d'aider les fidèles à vaincre la cause de leurs tourments.
Si, lors de sa vie, un fidèle a suivi à la lettre les enseignements de son Dieu et qu’il a accompli de grandes choses en son nom, il peut être jugé digne de réincarnation en Tyr’navoice et pourra vivre ensuite aux côtés de son maître bien aimé. Dans le cas contraire, il doit recommencer : il est réincarné sur Illergan en un nouvel être vierge de tout souvenir.
Vis à vis des autres cultes, les "ascentis" - comme on nomme les fidèles du Dieu Ailé - ont été par le passé extrêmement intolérants et belliqueux mais, leur culte n'étant plus majoritaire, ils ne sont guère agressifs que lorsque l'on blasphème sur leur Dieu. Le reste du temps, ils se contentent d'ignorer avec hauteur les infidèles qu'ils croisent et refusent en général de leur adresser la parole. Ils voient en revanche les non-croyants comme de potentiels nouveaux fidèles et sont aussi accueillants et chaleureux avec eux qu'avec leurs semblables, du moins pendant un temps.
La cité d’Urlical, celle de Taërson ainsi que les tombeaux des Tyr'navoices tombés au combat sur Illergan sont devenus des lieux de pèlerinage pour les ascentis, on y trouve d'ailleurs des temples sans âge remplis de reliques rares et de manuscrits aux caractères oubliés.
Par ailleurs, chaque fidèle porte sur lui un écusson sur lequel figurent deux ailes stylisées, écusson généralement très voyant car décoré de couleurs vives et de métaux brillants. Enfin, comme la plupart des ascentis sont capables d'invoquer un paire ailes quotidiennement, ils arborent généralement des armes à longue ou moyenne portée, comme l'arc, l'arbalète ou encore la lance.